19 février 2014 - 00:00 |

La diffusion des OGM se poursuit

Les superficies augmentent de 3% en 2013

Les superficies en cultures biotechnologiques progressent de 5 millions d’hectares en 2013, soit une hausse de 3% par rapport à 2012, selon le dernier rapport du Service international d’acquisition d’applications agro-biotechnologiques (ISAAA). Ce sont quelque 18 millions d’agriculteurs de 27 pays (8 pays industrialisés, 10 en développement) qui les pratiquent.
Sur les 175 millions ha en OGM au niveau mondial, 54% se situent dans les pays en développement, mais les Etats-Unis demeure le premier utilisateur d’OGM avec 70 millions ha. Pour les pays en développement, l’Amérique latine représente 41% des superficie avec le Brésil en tête de très loin (environ 40 millions d’ha), l’Asie 11% et l’Afrique 2% .
En Afrique, le Burkina Faso et le Soudan ont augmenté leur superficie consacrée au coton biotechnologique respectivement de 50 et 300, note le rapport qui ajoute que sept pays supplémentaires effectuent des essais de cultures biotechnologiques, ce qui constitue l’avant-dernière étape du processus d’approbation pour leur commercialisation. Ces pays sont le Cameroun, l’Égypte, le Ghana, le Kenya, le Malawi, le Nigeria et l’Ouganda.
«Des dons de maïs biotechnologique résistant à la sécheresse ont été faits à l’Afrique par le biais du projet « Water Efficient Maize for Africa » (WEMA – maïs économe en eau pour l’Afrique), un partenariat public/privé de Monsanto et BASF, financé par les fondations Gates et Buffet et mis en œuvre par l’International Maize and Wheat Improvement Center (CIMMYT) au Mexique et l’African Agricultural Technology Foundation (AATF) basée au Kenya. La plantation de maïs biotechnologique résistant à la sécheresse en Afrique devrait se produire en 2017».

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +