19 mars 2015 - 00:00 |

La diversification agricole, clé de la croissance ivoirienne à 2 chiffres

La Côté d’Ivoire devrait connaître une croissance à deux chiffres cette année, a assuré mardi le
Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan à l’AFP, en marge de l’Africa CEO Forum qui s'est tenu à Genève.


Deuxième économie d’Afrique de l’Ouest derrière le Nigeria, la croissance ivoirienne a été de l'ordre de 9% par an entre 2012 et 2014, portée par les investissements publics, notamment la construction d’infrastructures, mais aussi par une récolte record de cacao en 2013/14.

L'ambition du Premier ministre est d'atteindre une croissance à deux chiffres en 2015, notamment grâce à une diversification de son secteur agricole, qui représente environ un tiers de son PIB.

La Côte d’Ivoire, premier producteur et exportateur  mondial de cacao et deuxième producteur mondial de noix de cajou, entend accroître sa capacité de broyage de la fève de cacao, pour passer de 35% du cacao transformés localement à "au moins 60% avant 2020", a expliqué le Premier ministre, en poste depuis fin 2012.

Le pays aspire aussi à relancer sa production minière, notamment aurifère (8 tonnes fin 2012 et 18 t en 2014), ainsi que pétrolier  (40 000 b/j). La construction d’infrastructures va bon train et le gouvernement entend faire passer la puissance électrique installée de 2 000 MW cette année (1 650 en 2014) à 4 000 MW d'ici 2020.

Des investissements financés à crédit, notamment auprès de la Chine (prêt de € 745 millions en cours de finalisation) et via la souscription en février d'un emprunt euro-obligataire d’au moins $ 1 milliard, après avoir déjà collecté $ 750 millions en juillet sur les marchés financiers internationaux. Un  accroissement de la dette sévèrement critiqué par l'opposition.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +