19 mars 2020 - 15:47 |

L'impact du coronavirus dans les filières de matières premières agricoles

L'impact du coronavirus se ressent dans tout. Hier, à New York, la place boursière ICE Futures US a annoncé ne pas pouvoir assurer que toutes les opérations d'échantillonnage du cacao et du café Arabica pourront être achevées à temps pour l'expiration des contrats boursiers sur l'échéance mai. En effet, des échantillonneurs, des "graders" et autres personnes travaillant dans ces services techniques ne seront peut-être pas en mesure de travailler de façon totalement sécurisée par rapport au coronavirus, a déclaré l'ICE dans un communiqué.

En revanche, la branche ICE Futures Europe, à Londres, a annoncé mercredi être toujours en mesure de grader son cacao ainsi que le café Robusta après avoir pris les mesures idoines. Outre ces actions spécifiques prises face au coronavirus, rappelons que les salles de grading du ICE Futures Europe ont été déménagées en 2015 de Londres à Basildon, à 90 km à l'est de la capitale. Ceci facilite, sans doute, les mesures de sécurité sanitaire. Ceci dit, la situation pourrait évoluer. Car si ce n'est qu'aujourd'hui que le Premier ministre britannique Boris Johnson a décidé de fermer demain les écoles dans tout le pays et ce jusqu’à nouvel ordre, le confinement des populations n'a pas encore été déclaré contrairement à de très nombreux pays en Europe.

Notons que le contrat mai pour le cacao à New York expire le 13 mai et celui pour le café Arabica le 18 mai.

Starbucks rouvre en Chine

Ceci dit, s'agissant du café, hier, lors de la 28ème réunion annuelle virtuelle de ses actionnaires, le géant américain Starbucks a salué le redressement constant de la Chine sur le front du coronavirus et prévoit un bel avenir pour le groupe dans ce pays. "La compagnie célèbre le rétablissement continu de la Chine, avec 90% de nos magasins maintenant rouverts et l'annonce d'une nouvelle unité de torréfaction durable en 2022", souligne le communiqué. Le groupe va construire un Parc d'innovation pour le café (Coffee Innovation Park, CIP) en Chine, un investissement de $ 130 millions, son plus important hors Etats-Unis et son premier en Asie.

Quant aux pays leader du cacao, la Côte d'Ivoire, les autorités avaient recensé lundi six cas confirmés enregistrés. "Tous ces cas, importés de France et d’Italie, dont deux cas secondaires à Abidjan ont été pris en charge par les services sanitaires. Il convient de noter que le premier cas est guéri et l’état de santé des autres ne suscite pas d’inquiétude", a déclaré le secrétaire général de la Présidence, Patrick Achi. Neuf cas ont été recensés au Ghana, aucun dans les zones de production.

Le caoutchouc ne rebondit pas, loin de là

Quid du marché du caoutchouc alors que la demande en gants flambe ? L'incidence de celle-ci sur le marché mondial est faible ce qui explique que les cours mondiaux sont aujourd'hui au plus bas en 16 mois. En effet, les deux-tiers de la production annuelle mondiale de caoutchouc naturel vont à la fabrication de pneumatiques. Or, par manque de salariés, en raison de la chute des ventes de véhicules, ou pour contraintes sanitaires et sociales, les industries du pneumatique et automobiles annoncent les unes après les autres la fermeture de leurs usines, que ce soit Michelin, Renault, PSA, Toyota, etc. Le n°1 mondial, l'allemand Volkswagen, a annoncé mardi la suspension de ses activités européenne : sur ses 124 sites de production à travers le monde, 72 sont en Europe. Aux Etats-Unis, les "3 Grands" -Ford, General Motors et Fiat Chrysler- ont annoncé mercredi la suspension. En Chine, la fabrication automobile a chuté de 79% en février. La vente de véhicules partout à travers le monde est en chute libre, sans parler des avions dont nombre sont actuellement cloués au sol et du transport routier qui est impacté par le gel des économies.

La fabrication de gants médicaux, en latex, quant à elle, est pleinement impactée mais positivement par l'épidémie de coronavirus. En Malaisie, le leader mondial Top Glove Corp annonce aujourd'hui que ses commandes ont doublé, la multiplication des demandes de l'Occident se conjuguant à celle en Asie. Le groupe produit déjà à 90% de sa capacité et devrait porter ceci à 100%.

Ceci dit, sur l'ensemble du marché mondial du caoutchouc naturel, l'impact demeurera limité car non seulement la part des gants dans l'utilisation du latex est faible mais en outre, il est estimé qu'une personne sur 10 travaillant dans le monde médical souffre d'allergies ou sont sensibles au latex ; c'est le double du taux dans la population en général, souligne Bloomberg. Environ 41% des revenus de Top Gloves en 2019 provenaient de la vente de gants dérivés des produits pétroliers et dix autres pourcents de matériaux synthétiques.

Source : Bloomberg

Une chute de croissance mondiale de 13%

Prenons de la hauteur et donnons les derniers pronostics sur l'économie mondiale ? Elles terrassent.... Hier, JPMorgan a mis en garde : hormis la Chine, le coronavirus va précipiter dans la récession les pays les plus pauvres de la terre d'ici le milieu de cette année, en raison des mesures de confinements et de la contraction des marchés développés. La chute de la croissance au second trimestre devrait être la plus forte depuis 2008-09, avec une baisse de 13% en Europe, au Proche Orient et en Afrique. En Amérique latine, la dégringolade serait de 12%.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +