19 avril 2012 - 17:12 |

Le marché du thé, petite ouverture sur « la tasse concurrente »

Barbara Dufrene de La nouvelle presse du thé et tasses-et-terroirs livre son analyse

(19/04/2012)

Chaque année, c’est au congrès des Torréfacteurs de France que le monde des professionnels du thé se donne rendez-vous, souligne Barbara Dufrene de La nouvelle presse du thé. Classée parmi les grands marchés consommateurs de café, la France avec ses importations nettes d’environ 300 000 t de café vert se place derrière les USA, le Brésil, le Japon, l’Allemagne et l’Italie.

Avec 15 000 t d’importations nettes de thé en 2012, la France occupe le 30e rang parmi les pays consommateurs de thé. Cette consommation est stable, voire en légère hausse chaque année .Par contre c’est en France, et cela selon l’avis de tous les acteurs, que l’on trouve le plus grand choix de thés fins ; les nombreux clients étrangers qui se pressent dans certains comptoirs de thé semblent bien aussi partager cette opinion.

Une grande partie des comptoirs et des importateurs et grossistes de thé sont regroupés au sein du Syndicat du Thé et des Plantes à Infusion – STEPI. Toutefois, il y en a qui n’adhérent pas, notamment « Le Palais des Thés » et « Mariage Frères », parmi les marques les plus réputées à l’étranger, avec leurs boutiques au Japon depuis de nombreuses années.

Ce marché du thé en France est soumis à une vive concurrence, ce qui contribue sans doute à son éclectisme et aux thés rares et exceptionnels que l’on y trouve. Ces thés fins ne représentent néanmoins qu’environ 5 du volume, plus de 50 des autres thés sont « aromatisés » et n’oublions pas les sachets, à la praticité incontournable, et qui représentent plus de 70 % de la consommation.

Il y a de très nombreuses parallèles entre les thés et les cafés gourmets, d’où le grand intérêt des opérateurs pour la rencontre annuelle B to B, du CFC. Cette occasion de se retrouver avec clients et confrères à la fois attire chaque année plus de « maisons de thé » au « Congrès ».

Notons dans la foulée, qu’en 2010, la production mondiale de thé a franchi le cap de 4 millions de tonnes, chiffre comparable au tonnage de café vert. On peut donc considérer que le nombre de tasses de thé est équivalent au nombre de tasses de café consommées chaque année dans le monde : cela en tenant compte des 2 g de thé par tasse vs 7 g pour la tasse de café, et des freintes lors du passage du café vert au café torréfié.

Depuis 2006, la Chine est le premier producteur de thé du monde, suivie par l’Inde, le Kenya, le Sri Lanka et le Vietnam. Ensemble, ces cinq pays producteurs représentent 80 % de la production mondiale.

La consommation ne cesse d’augmenter et les prix sont fermes depuis plus de deux ans.
Par ailleurs il y a de plus en plus d’études qui vantent les effets bénéfiques du thé sur la santé. Voilà un concurrent à garder à l’oeil.

www.tasses-et-terroirs.fr

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +