19 avril 2018 - 15:00 |

Le Burkina injecte FCFA 16 milliards pour redynamiser son coton

Avec une production attendue à 611 000 tonnes (t) cette campagne, soit en-deçà de l'objectif des 650 000 t, le gouvernement du Burkina Faso a décidé hier en Conseil des ministres de réagir et d'injecter FCFA 14,614 milliards (€ 22,2 millions) dans la filière. Il accède ainsi à l'intégralité de la demande de soutien que lui avait faite la Société burkinabè des fibres textiles (Sofitex). Notons que le Burkina Faso a perdu sa place de premier producteur africain au profit du Mali qui atteindrait 725 000 t en 2017/18 (lire nos informations).

 

"Il y a donc une baisse de rendement et compte-tenu de la situation, la Sofitex a fait le point du manque à gagner et des difficultés que rencontre la filière. Elle a sollicité des appuis au gouvernement pour pouvoir sauver la filière", a précisé la ministre de l’Economie et des finances, Rosine Sory Coulibaly. Le coton étant un secteur très important, le gouvernement a décidé de faire cet effort, malgré un contexte difficile, a-t-elle tenu à préciser.

 

La baisse des rendements est surtout imputable à la qualité des engrais et les producteurs ont exprimé à plusieurs reprises leur mécontentements. En conséquence, l'enveloppe de FCFA 14,6 milliards se répartira entre "un soutien au prix de cession des intrants" ainsi qu'à l'"apurement des impayés internes des producteurs de la zone Sofitex ", selon le communiqué.

 

Si la production cette campagne est inférieure aux attentes, elle demeure supérieur à celle enregistrée l'année dernière qui était de 544 000 t, ce qui était déjà de 16% supérieure à 2015/16 (lire nos informations).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +