19 mai 2021 - 12:56 |

Les fongicides utilisés pour combattre les maladies du bananier baissent en efficacité

Les fongicides dans le contrôle de la maladie de la cercosporiose noire qui affecte la culture du bananier, baissent en efficacité, souligne la récente étude 'A world-wide analysis of reduced sensitivity to DMI fungicides in the banana pathogen Pseudocercospora fijiensis' (Analyse mondiale de la baisse de sensibilité aux fongicides DMI chez l’agent pathogène du bananier Pseudocercospora fijiensis) publiée dans la revue Pest Management Science.

 

La cercosporiose noire est la principale menace parasitaire de la culture du bananier dans le monde. La variété de bananes du groupe Cavendish, qui représente plus de 50 % de la production mondiale et 95 % des exportations, est très sensible à cette maladie qui est la principale menace parasitaire de la culture du bananier.

 

Dans la plupart des pays, la production de bananes repose sur un lutte chimique intensive et continue, sur la base de traitements fongicides hebdomadaires et systématiques tout au long de l’année. Or, l’étude fait état des travaux sur 592 isolats de P. fijensis provenant de sept pays producteurs de bananes sur trois continents différents qui montrent à quel point ce champignon évolue et devient résistant aux fongicides du fait de leur utilisation massive. Il s’agit donc de mettre fin à ce cercle vicieux en développant des méthodes de lutte alternatives et de nouvelles variétés de bananes résistantes à cette maladie, souligne l’étude.

 

Cette étude est la première analyse d’envergure mondiale qui a permis de mettre en évidence la baisse de la sensibilité à ces fongicides dans la production de bananes, précise le communiqué.

 

Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +