19 mai 2022 - 19:00 |

Le Bénin arrêtera-t-il vraiment l’exportation de noix de cajou brute en 2024 ?

Le gouvernement béninois affiche l’ambition d’interdire l’exportation de noix de cajou brute à compter du 1er avril 2024. Une décision arrêtée dans le décret N°2022-214 en date du 30 mars 2022 fixant les conditions de commercialisation de la campagne de commercialisation  2021/22 des noix de cajou. L’article 5 du décret stipule « A compter du 1er avril 2024, l’exportation de noix brutes de cajou sera interdite en République du Bénin".

Un objectif très ambitieux que le gouvernement compte atteindre avec le développement d’unités de transformation de cajou dans la Zone économique spéciale de Glo-Djigbé, qui selon le ministre de l’lndustrie et du commerce, Shadiya Alimatou Assouman ajouteront 110 000 tonnes de capacité. Plusieurs projets d’envergure ont aussi été annoncés par l’indien NKS ou  Tolaro Global  (Lire : Au Bénin, le prix des noix de cajou en hausse à FCFA 350).

La production de noix de cajou au Bénin s’est élevée à 204 000 tonnes en 2021, en hausse de 17%. Mais, la production d’amande a reculé de près de 8% à 12 000 tonnes en 2021, selon les chiffres de n’kalô. 

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +