19 juillet 2022 - 16:54 |

L'Agro Pocket du Nigeria reçoit $ 134 millions de la BAD, l'urgence alimentaire progressant

Le Nigeria vient de recevoir un nouveau coup de pouce à son Schéma national de croissance agricole et d’Agro Pocket (NAGS&AP) lancé fin novembre 2021, avec l’octroi vendredi par la Banque africaine de développement (BAD) d’un prêt de $ 134 millions qui servira aussi de levier auprès d’autres bailleurs.

Ce programme du Nigeria tend à accélérer la mise en œuvre de réformes politiques et institutionnelles et stimuler la participation du secteur privé dans l’agriculture. En termes de résultats productifs, il s’agit d’augmenter de 7 millions de tonne (Mt) la production de céréales et d’oléagineux pour atteindre les 35 Mt. Cela permettra également de porter la moyenne des rendements céréaliers de 1,42 tonne à 2 tonnes par hectare durant la période de mise en œuvre du projet qui court de septembre 2022 à décembre 2023, selon le communiqué.

Pays le plus peuplé d’Afrique, le Nigeria devrait compter 402 millions d’habitants d’ici à 2050 (206 millions en 2020) et serait le troisième pays le plus peuplé au monde. La population, à 48% rurale, produit jusqu’à 90 % de la production nationale. Cependant, les pratiques culturales demeurent traditionnelles et les rendements sont faibles. En 2020, la superficie récoltée et les rendements des céréales ont respectivement baissé de 2,75 % et de 1,5 %.

Ce Programme national de croissance agricole-Agro Pocket s’appuie sur le Plan national pour la technologie et l’innovation agricoles 2022-2027 visant à moderniser le secteur agricole nigérian. A noter que $ 538 millions ont déjà été mobilisés en faveur du programme des Zones spéciales de transformation agro-industrielle qui vise à développer les chaînes de valeur des produits agricoles stratégiques.

Dans le programme, priorité est donnée à cinq cultures stratégiques, maïs, riz, blé, soja et sorgho, en mettant l’accent sur les chaînes de valeur du blé, a précisé Lamin Barrow, directeur général du bureau-pays de la BAD pour le Nigeria.

Satisfecit de la BAD

La BAD, de son côté, se voit récompenser de son soutien à l’agriculture africaine. Ainsi, le 13 juillet 2022, l'agence de notation financière Fitch Ratings a confirmé la note de crédit à long terme AAA, avec une perspective stable, de la BAD, saluant tout particulièrement l’importance de sa mission publique de développement. D’autre part, cette semaine : « Publish What You Fund », la campagne mondiale pour la transparence de l'aide et du développement, a classé le portefeuille souverain de la BAD premier parmi les 50 organisations internationales de développement recensées dans l'indice de transparence de l'aide 2022 de « Publish What You Fund ».

L’occasion pour la BAD de rappeler son action pour faire face aux craintes accrues d’insécurité alimentaire en Afrique, notamment dans le cadre de sa Facilité de production alimentaire de $ 1,5 milliard. Rappelons qu’il s’agit de procurer des semences certifiées et un accès aux engrais agricoles à 20 millions de petits exploitants africains, ce qui permetrait de produire 38 Mt de denrée alimentaires supplémentaires en seulement deux ans, d’une valeur de $ 12 milliards. Cette initiative entend s'appuyer sur le succès d’un programme phare de la Banque, Technologies pour la transformation agricole de l’Afrique, qui aurait permis de fournir des variétés de blé tolérantes à la chaleur à 1,8 million d'agriculteurs dans sept pays, augmentant ainsi la production de blé de 2,7 millions de tonnes, d’une valeur de $ 840 millions. Une quarantaine de pays ont déjà fait une demande de financement auprès de la Facilité, indique la BAD.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +