19 septembre 2016 - 13:30 |

Le sésame d'Afrique de l'Ouest sera convoité cette année

Alors que le sésame est encore dans la plupart des zones de production au stade de la floraison, la demande pour la production de sésame de l’Afrique de l’Ouest et du Tchad devrait être très dynamique cette année avec des prix en progression après deux années de prix bas, estime le spécialiste Rongead dans son bulletin d’information N’Kalô.

Pourquoi ? Alors que la consommation mondiale de sésame ne cesse de s’accroître, la production est attendue en baisse en Asie, en particulier en Inde. Si les estimations sont variables, la baisse de la production chez le premier producteur mondial, l’Inde devrait être supérieure à 20%. Une baisse consécutive à la baisse des superficies et à une pluviométrie excessive. En Chine – pays qui importe un million de tonnes de graine de sésame par an- la production devrait poursuivre cette année encore sa tendance baissière.

Si sur le continent africain, les superficies plantées ne devraient pas subir de fortes corrections  et  en dépit de bonnes conditions météorologiques actuellement qui devraient favoriser les rendements, la production ne sera pas suffisante pour combler les baisses en Asie.  « Les acheteurs et transformateurs de sésame du monde entier se tournent de plus en plus vers la sous-région qui est devenue au cours des cinq dernières années une zone d’approvisionnement incontournable et la concurrence devrait devenir élevée dès le mois de novembre pour accéder aux stocks de la nouvelle récolte » souligne N’Kalô.

En conséquence, les prix FOB devraient être supérieur à $1000 la tonne et les prix bord-champ en Afrique de l’Ouest devraient remonter au-dessus des FCFA 400 le kilo au cours de la campagne, estime le spécialiste. 

Pays: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +