19 septembre 2018 - 16:06 |

Le Togo ne veut plus importer 80% de son lait

Le Togo importe 80% de sa consommation de produits laitiers et entend que cela cesse. Avec, entre autres, cet objectif en tête, une délégation conduite par Dammipi Noupokou, ministre et conseiller spécial du Chef de l'Etat, s'est rendue la semaine dernière au Salon international de l'élevage à Rennes (SPACE) et y a rencontré notamment le groupe français Serap.

Au menu des discussions, l'acquisition de refroidisseurs de lait afin de constituer une chaîne laitière de la production à la transformation, avec à la clef une ferme-école dans la région des Savanes. "Cette école possédera son troupeau. Elle exploitera une mini-laiterie approvisionnée par les élevages laitiers des alentours pour produire du lait pasteurisé, des yaourts et des fromages traditionnels fermentés", explique Hélène Bali, secrétaire générale du ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche du Togo, rapporte Ouest France.

D'autre part, "Un programme d'amélioration génétique envisage le croisement des races locales avec des races à l'aptitude laitière reconnue. Ces vaches métisses seront mises à la disposition des jeunes éleveurs qui vont s'installer avec l'appui du gouvernement", précise Bèdibètè Bonfoh, directeur général de l'Institut togolais de la recherche agronomique, à notre confrère.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +