19 octobre 2016 - 00:30 |

L'UE tire le premier bilan de son nouveau Cadre de partenariat pour les migrations

La Commission européenne a publié hier son premier rapport d'avancement du nouveau "Cadre de partenariat pour les migrations" lancé en juin 2016 avec cinq premiers pays prioritaires : le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Mali et l’Ethiopie.

Les "pactes pour les migrations" conclus avec des pays prioritaires ont pour objectif de réduire les flux de migration illégale, d'accroître les taux de retour et de s’attaquer aux causes profondes de la migration illégale, souligne le communiqué. La Commission relève, d'ores et déjà, des "résultats tangibles" en matière de trafic de migrants, de coopération et de négociation d'accords de réadmission.

La Commission a renforcé son soutien, notamment au travers du Fonds fiduciaire de l’UE pour l’Afrique lancé en décembre 2015 et doté de € 1,8 milliard.  Au total, souligne le communiqué, 24 projets financés par le Fonds pour un montant de plus de € 425 millions,  auront été lancés dans les cinq pays prioritaires d’ici la fin 2016. En outre, la Commission a décidé de doter le Fonds fiduciaire de € 500 millions supplémentaires provenant du Fonds européen de développement (FED), pour pouvoir financer différentes actions du cadre de partenariat.

Rappelons que les projets financés par le Fonds vise à rétablir la stabilité dans les régions visées et à mieux gérer les migrations, notamment au travers de projets agricoles et ruraux (lire nos informations).

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +