19 novembre 2010 - 12:35 |

La production mondiale de blé baisserait de 5% en 2010/11

Mais la production nord-africaine augmenterait

(19/11/10)

Selon les prévisions de la FAO, la récolte mondiale 2010/11 de blé devrait diminuer de 5,1%, à 647,7 millions de tonnes (Mt), soit son plus faible niveau en trois ans. Face à cela, la demande mondiale serait en hausse de 1,2%, atteignant un record de 668 Mt. Les stocks baisseraient de 9,9% à 180,9 Mt.

En conséquence, depuis la fin juin, son prix a augmenté de 43%. L’absence de la Russie du marché international, suite à la sévère sécheresse cet été qui a gravement affecté sa production, a permis à bon nombre d’autres pays exportateurs de céréales de très fortement augmenter leurs ventes : depuis le début de l’actuelle campagne, le 1er juin dernier, les exportations américaines de blé totalisent 8,44 Mt alors qu’elles n’étaient qu’à 3,97 Mt l’année dernière à pareille époque, selon le Département américain de l’Agriculture (USDA). Le Japon est actuellement le premier marché des Etats-Unis en terme de céréales, suivi du Nigeria, du Mexique, de l’Egypte, des Philippines et de la Corée du Sud.

Selon le Conseil international des céréales (IGC de son sigle anglais), on s’attend en 2011/12 à une hausse de 3% des superficies emblavées en blé du fait de la hausse des prix. Aussi la production mondiale de blé se redresserait-elle, à 661,5 Mt, notamment avec le retour d’une récolte normale en Russie, note AgResource. Malgré cela, l’analyste considère que les stocks mondiaux pourraient baisser à 156,29 Mt en juin 2012. Moscou reprendrait ses exportations en 2011/12, qui seraient éventuellement de 15 Mt si sa récolte atteint les 80 Mt, a déclaré à Bloomberg le président de l’Union céréalière russe Arkady Zlochevsky.

La production nord-africaine (Algérie, Egypte, Maroc et Tunisie) de blé, quant à elle, totaliserait 17,55 Mt en 2010/11 et 16,55 Mt en 2011/12, estime-t-il.

La récolte mondiale de maïs en 2011 atteindrait le record de 848,99 Mt contre 818,52 Mt cette année, selon l’analyste, car les Etats-Unis ont semé davantage et on s’attend à une hausse de la production chinoise. Les stocks mondiaux de maïs tomberaient l’année prochaine à 112,07 Mt contre 129,16 Mt en 2010/11 car la consommation en Chine et en Russie devraient être forte.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +