19 novembre 2019 - 14:41 |

Le groupe sucrier Tereos limite ses pertes avec la reprise des cours du sucre

Avec la reprise des cours du sucre après un creux historique, le groupe sucrier français Tereos, l’un des premiers fabricants mondiaux de sucre, a limité ses pertes au 1er semestre 2019 (avril-septembre) et a annoncé de meilleures perspectives de prix pour le reste de l’année. Les prix du sucre au comptant en Europe ont augmenté de 41% au 30 septembre, selon les données de Platts. Les prix mondiaux ont aussi progressé, mais dans une moindre mesure, en hausse de 5,1% à $11,9 cents la livre en moyenne sur le semestre. « Les fondamentaux du marché du sucre poursuivent leur amélioration : sur le plan mondial la campagne sucrière 2019/20 est attendue en net déficit ce qui devrait soutenir les perspectives de prix à partir du second semestre », indique Tereos dans son communiqué. Ajoutant « En Europe, dans un contexte attendu en léger déficit pour la campagne 2019, la contractualisation des volumes de sucre pour la période 2019/20 a été réalisée dans un contexte où les prix spots se sont fortement redressés, dépassant les 400€/t au cours de ces derniers mois. L’impact de ces nouveaux contrats est attendu à partir du 3ème trimestre de l’exercice ».

Le groupe a enregistré une perte nette de €21 millions au premier semestre de 2019/2020, contre une perte nette de €96 millions un an auparavant. Quant au bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) ajusté, il est tombé à €111 millions contre €143 millions sur le 1er semestre de 2018/19. Le chiffre d’affaires est quasi stable à €2,114 milliards au 1er semestre 2019/20. Le chiffre d’affaires sucre Europe est en recul de 14% (€ 747 M) tandis que celui du sucre international ne baisse que de 3% (€393 M) En revanche, le chiffre d’affaires Amidon et produits sucrant progresse de 51% (€765M).

En revanche, le niveau d’endettement a augmenté de €400 millions par rapport à l’année précédente, pour atteindre €2,7 milliards malgré des recettes € 215 millions générés par son échange d’actifs avec le groupe italien ETEA en début d’année.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +