19 novembre 2019 - 14:58 |

Le Nigeria lance sa bourse des matières premières

Les bourses des matières premières font des émules en Afrique de l’Ouest. L’Association of Securities Dealing Houses of Nigeria (ASHON) s’apprête à inaugurer le Lagos Commodities and Futures Exchange (LCFE), après avoir lancé une simulation d’exercice le 15 novembre. La bourse cotera 40 produits agricoles, dont le sésame, le sorgho, le mil et le maïs mais aussi, pays pétrolier oblige, seront échangés du pétrole et gaz ainsi que les minéraux solides et les devises. Une bourse qui s’inscrit dans un contexte où le pays affiche, une nouvelle fois, sa volonté de diversifier son économie et encourage les investissements dans l’agriculture mais aussi au moment où le marché boursier est en baisse.

Le LCFE, portée par l’ASHON et l’Etat de Lagos, a reçu en juin son approbation de la Securities and Exchange Commission (SEC). Elle est dirigée par Akinsola Akeredolu-Ale.

Vingt trois sociétés de négoce ont été admises sur le LCFE tandis qu’environ 750 professionnels ont été retenus pour recevoir une formation.

En novembre 2018, le Ghana a ouvert sa première bourse de produits agricoles (voir nos informations Le Ghana ouvre sa première bourse des produits agricoles et l’interview de Tucci Ivowi  tandis qu’en Côte d’Ivoire, la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) planche sur la création d’une bourse à Korhogo qui pourrait être opérationnelle en juin 2020 (Lire : La BRVM veut créer en 2020 à Korhogo une bourse des produits agricoles ivoiriens).

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +