20 janvier 2022 - 17:48 |

La Côte d’Ivoire affiche des ambitions en matière de protéines animales et halieutiques

En Côte d’Ivoire, le conseil des ministres a adopté hier la Politique Nationale de Développement de l’Élevage, de la pêche et de l’aquaculture en Côte d’Ivoire 2022/26 (Ponadepa 2022/26).

Dotée d’une enveloppe de FCFA 1049 milliards (€1,6 milliard), la Ponadepa vise à améliorer la productivité et la compétitivité des filières animale et halieutique avec l’objectif de couvrir 70% des besoins des populations à l’horizon 2025.

L’aquaculture fera l’objet d’une attention soutenue avec l’adoption également hier du  Programme stratégique de transformation de l’aquaculture en Côte d’Ivoire (Pstaci). Il prévoit la création de Zones économiques d’aquaculture Durable (ZEAD) qui regrouperont sur un même site tous les maillons de l’activité aquacole. « Un projet pilote portant sur la création de fermes pilotes sur le lac Koubi, le lac Loka, et à Grand Lahou sera lancé dès le premier trimestre 2022 » indique le communiqué du conseil des ministres.

Avec le Pstaci, la Côte d’Ivoire compte produire 500 000 tonnes de poissons à l’horizon 2030.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +