20 avril 2016 - 12:15 |

Responsabilité sociale et durabilité, les grands du secteur agroalimentaire en progression

Neuf des dix plus grandes entreprises mondiales du secteur alimentaire et des boissons, les "Big 10",  ont amélioré leurs notes d'au moins 10 % en trois ans depuis leur évaluation sociale et environnementale réalisé par l’ONG Oxfam dans le cadre de sa campagne « La face cachée des marques ».

La plupart des sociétés ont réalisé des progrès pour améliorer leur politique sur les droits fonciers, les émissions de gaz à effet et l'égalité des sexes dans les chaînes d'approvisionnement des entreprises, indique Oxfam dans un communiqué. Unilever  et Nestlé sont en tête du classement,  les derniers sont ABF et Danone.  

« Ces géants de l'industrie alimentaire ont démontré qu’ils écoutaient tous les consommateurs et menaient des politiques audacieuses. Nous espérons que cela inspirera d'autres à faire de même », a déclaré la directrice de la campagne –« La face cachée des marques », Monique van Zijl. Plus de 700 000 consommateurs ont à ce jour fait part de leur préoccupation. « Maintenant, il est crucial pour les« Big 10 » de modifier sensiblement leur modèle d'affaire pour conforter ces promesses et de challenger leurs fournisseurs pour veiller à ce que les petits producteurs obtiennent des salaires équitables et vivables » a-t-elle ajoutée.

Les dix entreprises ciblées sont Associated British Foods (ABF), Coca-Cola, Danone, General Mills, Kellogg, Mars, Mondelēz, Nestlé, PepsiCo et Unilever. Elles sont évaluées selon sept critères clés : la terre, les femmes, les agriculteurs, les travailleurs, le climat, la transparence et l'eau. Et leur score est variable suivant les critères. Oxfam observe que les critères qui ont été les moins améliorés par les entreprises sont les travailleurs, puis l’eau et enfin la transparence. Toutefois globalement, en février 2013, sept des dix entreprises ont des scores globaux de 31% ou moins et en avril 2016 aucune société n’a des scores inférieurs à 36% (voir le tableau ci-dessous).

Tout au long de la campagne, Unilever et Nestlé ont fait  la course en tête sur les politiques relatives aux changements climatiques. De son côté, Coca-Cola mène des politiques ambitieuses sur les droits fonciers ; elle est suivie par Kellogg.  En revanche ABF, qui a des  engagements faibles sur les agriculteurs, le genre et l'eau, figurait  à la dernière place en 2013 et y demeure en 2016, en dépit d’améliorations dans certaines de ses filiales, comme Illovo Sugar. Danone est au même niveau qu’ ABF en dépit d’engagements importants sur le climat observe Oxfam.

 

Classement général des Big 10 et résultat par critère

 

Entreprise

Score

Terre

Femmes

Agriculteurs

Ouvriers

Climat

Transparence

Eau

1. Unilever

74%

7

6

8

8

9

7

7

2. Nestlé

69%

8

5

7

6

8

7

7

3. CocaCola

57%

8

6

3

6

6

5

6

4. Kellogg’s

53%

5

6

5

3

8

5

5

5. Mars

49%

4

5

5

4

6

6

4

6. Pepsico

49%

7

4

3

3

7

5

5

7. Mondelez

41%

4

6

4

4

5

4

2

8. General Mills

40%

2

3

3

3

6

5

6

9. ABF

36%

5

3

3

4

4

3

3

10. Danone

36%

2

2

3

3

6

5

4

Source : Oxfam

Barème : 8-10 bien, 6-7 assez bien, 4-5 quelques progrès, 2-3 mauvais et 0-1 très mauvais

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +