20 avril 2018 - 09:00 |

Insécurité alimentaire et situation pastorale critique en Afrique de l’Ouest

Si la production céréalière en Afrique de l’Ouest a globalement progressé de 2,5% à 6,77 millions de tonnes en 2017/18, certains pays font face à des baisses sensibles comme en Gambie (-29,9%), au Burkina Faso (-11%), en Guinée Bissau (-7%), au Tchad (-5,5%) ou au Cabo Verde, observe le Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA), réuni à Paris du 16 au 18 avril. A une campagne céréalière mitigée se juxtapose une situation pastorale critique consécutive à d’importants déficits fourragers, en particulier au Sénégal où 80% de la zone pastorale est déficitaire, avec des risques potentiels de conflits entre agriculteurs et éleveurs.

Le RPCA alerte aussi la situation alimentaire et nutritionnelle en sévère détérioration dans plusieurs zones de la bande sahélienne (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad). Il estime qu’environ 7,1 millions de personnes sont en besoin d’assistance alimentaire dont 3,7 millions au nord-est du Nigéria. "Si des mesures vigoureuses ne sont pas mises en œuvre, le nombre de personnes affectées pourrait atteindre 10,6 millions d’ici la soudure en juin-août et le nombre d’enfants malnutris pourrait passer de 1,1 à 1,6 million dans six pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad) "met en garde le RPCA.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +