20 avril 2018 - 09:15 |

Les importations de céréales, riz, blé et maïs, vont encore grimper en 2018/19 au Nigeria

La volonté affichée de développer le secteur agricole au Nigeria semble avoir des difficultés à se matérialiser pour répondre à la croissance de la population et à sa consommation en céréales. La production céréalière, riz et maïs, reste encore limitée.

Les importations de riz en 2018/18, principalement du riz étuvé provenant de Thaïlande et d'Inde, devraient progresser d’environ 12% à 2,9 millions de tonnes (Mt) selon l’USDA. Le pays est encore loin de l’autosuffisance en riz. La production estimée à 3,854 Mt en 2018/19 se situe au même niveau que la campagne précédente.

Quant aux importations de maïs, elles grimperaient de 37,5% à 550 000 tonnes, une hausse surtout imputable à la croissance de la demande d’aliments pour animaux, en particulier pour le secteur de la volaille. Quant à la production, elle progresserait de 4% à 10,880 Mt.

Alors que pour le blé la production nationale est marginale (60 000 tonnes), les importations répondant à la demande (5,4 Mt en 2018/19 en hausse de près de 4%), le Nigeria est autosuffisant en sorgho avec une production anticipée de 6,8 Mt en 2018/19.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +