20 juin 2016 - 15:00 |

Inclure la recherche agricole dans les budgets des Etats africains

Le financement de la recherche agricole en Afrique doit être intégré dans le budget des Etats et ne plus dépendre exclusivement des financements des bailleurs, a-t-il été demandé la semaine dernière lors de la 7ème édition de la Semaine sur la Science agricole en Afrique ­-7th Africa Agriculture Science Week (AASW) et du Forum sur la recherche agricole en Afrique -Forum for Agricultural Research in Africa (FARA)- qui s'est tenu du 13 au 17 juin à Kigali, au Rwanda.

"Nous avons tout ce dont nous avons besoin pour transformer l'agriculture africaine en terme de connaissances et de stratégie mais notre plus grand défi est "Avons-nous les politiques qui nous permettent de transformer notre secteur agricole?". L'argent n'est pas notre défi le plus important comme beaucoup peuvent le croire, car si vous avez un milliard de dollars et que votre politique est mauvaise, ce milliard est comme de l'eau qu'on met dans un panier percé", a expliqué Yemi Akimbamijo, directeur exécutif de Fara, rapporte The New Times. En outre, lorsque la recherche est sur financement extérieur, lorsque celui-ci s'arrête, la recherche cesse également.

Pour Abdenego Kiwia, coordinateur de programme à AGRA, les institutions financières doivent avoir une nouvelle perception de l'agriculture et développer des produits qui les aidera à accéder plus facilement à des financements afin de mettre en application la recherche agricole sur de grandes exploitations plutôt que sur de petites parcelles, comme le plus souvent actuellement. Le petit paysan a toujours été considéré comme un risque financier et donc les institutions financières ne sont guère incitées à développer des outils de financement pour eux. En revanche, pour les plus grandes exploitations, elles pourraient changer leur ligne de conduite.

Le représentant de l'Union européenne (UE), Michael Ryan, a confirmé l'engagement de l'UE envers le développement de l'agriculture sur le continent, rappelant que € 9 milliards y étaient consacrés, notamment avec pour objectif la sécurité alimentaire.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +