20 juillet 2018 - 12:30 |

Dynamisme des coopératives semencières en Afrique de l’Ouest et du Centre

Les coopératives productrices de semences améliorent l’accès à des semences de qualité en Afrique de l’Ouest et du Centre, révèle une étude d’Access to Seeds Index, « L’essor des coopératives productrices de semences en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale, qui a évalué plus de 50 coopératives semencières dans 20 pays des deux régions d’Afrique. Quatre pays sont en pointe, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal tandis que dans huit autres sont dans une situation est qualifiée de « prometteuse».

« La question clé qui a guidé notre évaluation est de savoir si les coopératives dirigées par les agriculteurs peuvent jouer un rôle dans la distribution des nouvelles variétés développées par les instituts de recherche. Sur la base de nos résultats, la réponse est oui elles le peuvent, et elles le font déjà» Indique Yacouba Diallo une des trois auteurs de l'étude.

Certaines font même mieux que de simplement multiplier les semences de base des instituts de recherche et de les distribuer. « Ces cas très performants s'associent à des instituts de recherche nationaux et internationaux pour tester et sélectionner des variétés qui répondent aux besoins et aux préférences des agriculteurs locaux. En outre, ils s'associent à des sociétés semencières ou à des organismes publics pour veiller à ce que les semences soient distribuées à l'échelle nationale ou même au-delà des frontières. Certains ont même atteint des niveaux avancés de production de semences, produisant des hybrides ou des graines de premières générations » souligne Yacouba Diallo.

Parmi ces « super » coopératives semencières figure Madda Ben au Niger. «Ses membres travaillent non seulement avec l'agence de recherche mondiale ICRISAT dans la sélection participative des variétés, les tests de variétés et la démonstration dans les écoles de terrain, mais ils produisent également des semences de base pour l'unité des semences de l'ICRISAT» indique un communiqué d’Access to Seeds Index. Quatre nouvelles variétés de mil ont déjà été introduites grâce cette coopération.

L’étude souligne également que dans certains pays comme la Sierra Leone et le Liberia ou l'État de Borno au Nigeria, les coopératives sont les seuls fournisseurs de semences certifiées.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +