20 novembre 2019 - 10:12 |

Les arrivages de cacao décélèrent en Côte d'Ivoire et les prix grimpent

Les arrivages de cacao aux ports d'Abidjan et de San Pedro ralentissent chez le n°1 mondial. La campagne avait démarré le 1er octobre sur les chapeaux de roue avec des volumes supérieurs à ceux de l'année dernière à pareille époque. Mais selon les chiffres révisés du Conseil du café cacao (CCC) donnés par Reuters, ces volumes ont atteint 329 000 t en octobre contre 325 000 t en octobre 2018, soit une hausse de seulement 1,2%.

Selon les chiffres des exportateurs, et sur la période plus longue allant du 1er octobre au 17 novembre, ces arrivages ont baissé de 2,4%, à  518 000 tonnes (t), par rapport à la même période en 2018. Ainsi, sur la seule semaine du 11 au 17 novembre, ces arrivages ont été de 90 000 t (47 000 t livrés à Abidjan et 43 000 t à San Pedro) contre 97 000 t à pareille époque l'année dernière.

4,4% de hausse dans la transformation

Côté transformation, l'activité est bonne. La Côte d'Ivoire va de l'avant dans sa volonté de transformer davantage. Sur le premier mois de la nouvelle campagne 2019/20, le mois d'octobre, 47 000 tonnes (t) d fèves ont été broyées chez le n°1 mondial du cacao, soit 4,4% de plus qu'en octobre 2018, a indiqué lundi l'association des exportateurs Gepex. Notons que ces chiffres ne portent que sur les six plus grandes usines de broyages, dont Barry Callebaut, Olam et Cargill, parmi les 12 existantes dans le pays.

Mais rappelons que cette transformation ne va que jusqu'au produits semi-transformés comme le beurre, la poudre de cacao, les tourteaux.

Comment se portent les cours mondiaux en ce début de campagne ? Ils grimpent !

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +