20 novembre 2020 - 08:31 |

Le Nigeria produit 1,7 Mt d'huiles d'arachide et de soja contre 1 Mt de palme

Le Nigeria dépense environ $ 500 millions par an à l’importation d’huile de palme, a-t-il été indiqué hier à l’occasion de l’atelier national sur l’oléagineux qui s’est tenu à Abuja organisé par l’ONG Solidaridad. Les responsables du ministère de l’Agriculture et du développement rural ainsi que des Etats, des agences et d’ONG se sont engagés à travailler ensemble afin de réduire ces achats, rapporte Punch.

Le Nigeria produit 1,02 million de tonnes (Mt) d’huile de palme actuellement et consomme environ 3 Mt d’huiles en général, a précisé Bernard Okata, directeur adjoint du département fédéral de l’Agriculture. Une demande qu’il a été difficile de satisfaire, convient-il.

« Nous avons des huiles provenant de l’arachide, des graines de soja, entre autres.  Mais de l’huile de palme à elle seule, nous produisons 1,02 Mt alors que nous produisons 1,7 Mt des autres oléagineux. Le gap n’est que d’environ 350 000 t », précise le responsable.

La raison de ce partenariat entre le ministère, les Etats et les ONG,  explique à notre confrère Bernard Okata, est de veiller à ce que les devises aillent au développement d’activités comme « la production d’huile de palme pour satisfaire nos industriels locales ».

Pour sa part, Sam Ogala, spécialiste climat à Solidaridad et responsable Nigeria a rappelé qu’au début des années 60, le Nigeria non seulement produisait mais exportait de l’huile de palme. Puis est venu le boom pétrolier et les importations d’oléagineux ont démarré.

A noter, calcule CommodAfrica, que si on prend le prix CAF Rotterdam de la tonne d’huile de palme à la clôture hier du marché physique d'Europe du Nord, soit $ 892,50 sur décembre, et on le multiplie par les volumes importés par le Nigeria selon ce responsable, la facture s'élève à $ 312 millions au prix actuels de l’huile.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +