21 janvier 2015 - 00:00 |
production des différentes céréales au Sénégal

Le mil est le plus cultivé au Sénégal alors que le riz est le plus consommé

Selon une étude des Centres de gestion et d’économie rurale de la Vallée du fleuve Sénégal (CGER)*, les terres cultivables au Sénégal sont estimées à 3,8 millions d’hectares (Mha) soit 19% de la superficie totale du pays. Elles sont situées en majorité dans le Bassin Arachidier (57%), la Casamance (20%) et le Sénégal oriental (10%), la Vallée du Fleuve Sénégal (8%), la zone Sylvopastorale (4%) et celle des Niayes (1%). Parmi les terres cultivables, 2,8 Mha sont effectivement cultivés, soit environ 73%.

Pour la campagne agricole 2012/13, 1 248 507 ha ont été emblavés en céréales pour une production totale de 1 669 960 tonnes (t). Le mil vient en tête avec 40% du total de la production céréalière, suivi du riz (38%), du maïs (14%) et du sorgho (8%). En volumes, la région de Saint-Louis domine avec 30% de la production céréalière, suivie de Kaffrine et de Kaolack avec respectivement 11% et 10% de la production du pays, souligne l'étude.

Le mil est la céréale la plus cultivée au Sénégal avec 71% des superficies emblavées en céréales pour la campagne 2011/12 et 65% pour la campagne 2012/13. Il représente en moyenne 42% du total des céréales produites mais ne représente que 26% des céréales consommées par les Sénégalais.

Le riz est, en revanche, plus consommée (42% de la consommation nationale céréalière) mais seulement 11% des superficies céréalières lui sont consacrés et donc le riz ne représente que 38% de la production céréalière nationale.

Quant au maïs, en 2012/13, il n'a représenté que 12% des superficies emblavées en céréales et 14% de la production céréalière. D'ailleurs, il ne constitue que 10% des céréales consommées.

Le sorgho représentait 12% des superficies emblavées en 2012 pour 8% du total de la production céréalière en terme de tonnage. Il fait partie des céréales les moins consommées par les Sénégalais (8%).

Le niébé (ou dolique à oeil noir) a été cultivé sur 143 600 ha en 2012/13, avec une production de l'ordre de 60 000 t.

Quant aux cultures de rente, le coton a été cultivé sur 33 744 ha pour une production globale de 34 763 t, selon le CGER, tandis que l'importance de l'arachide s'illustre par les chiffres : 708 956 ha emblavés en 2012  pour une production globale de 672 803 t.

D’après les statistiques de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE), en 2013 l’agriculture représentait 7,6% du PIB, dont 5,7% pour l’agriculture vivrière et 1,9% pour celle industrielle et d’exportation.

* http://inter-reseaux.org/IMG/pdf/AE_No1_Exploitation_Agricole.pdf

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +