21 juin 2017 - 12:30 |

L’Etat de Côte d’Ivoire doit soutenir la recherche sur l’ananas

L’Etat ivoirien doit soutenir le Centre national de recherche agronomique (CNRA) pour finaliser sa recherche sur la variété d’ananas H4 a déclaré le président de la Commission fruits tropicaux, Pascal Djaté Kouamé, indique Abidjan.net.

« Il faut que les pouvoirs publics donnent les moyens au Centre national de recherche agronomique pour nous sortir notre variété », a lancé Pascal Djaté, au Conseil national des exportations. Espèce hybride, la variété H4, permet de ne pas utiliser le régulateur de croissance, l’éthéphon, et est selon Pascal Djaté très recherché sur le marché.

L’application de l’éthéphon est parfois mal maitrisée par les producteurs d’ananas ce qui met leurs exportations en porte-à-faux avec la réglementation européenne sur les limites maximales de résidu (LMR), comme cela été récemment le cas au Bénin (cf. nos informations : Restriction à l’exportation des ananas au Bénin, les LMR en question). En outre souligne Pascal Djaté Kouamé, l’éthéphon a porté atteinte à la qualité de l’ananas ivoirien.

Début juin, le Conseil national des exportations a restitué et adopté une étude pour la mise en place de la stratégie nationale d’exportation sur la période 2018/20. La stratégie se chiffre à FCFA 34,5 milliards (€52,6 millions), dont FCFA 25,89 milliards pour les projets d’infrastructures, de réglementation et de renforcement de capacité ; FCFA 8,64 milliards pour les projets d’investissement. La filière fruits tropicaux est l'une des huit filières cibles de la stratégie. 

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +