L’Afrique de l’Ouest rebat ses cartes comme fournisseur de l’Inde en cajou

L’Afrique de l’Ouest rebat ses cartes comme fournisseur de l’Inde en cajou

Partager vers

De janvier à mai, les importations de noix de cajou brutes des trois principaux pays transformateurs au monde -l’Inde, le Vietnam et le Brésil- ont chuté de 10,6% par rapport à la même période l’année dernière, totalisant 629 723 tonnes (t), rapporte le spécialiste Rongead dans son bulletin n’kalo publiée aujourd’hui. En revanche, ces volumes sont en nette hausse par rapport à 2016 (janvier/mai) qui n’étaient alors qu’à 431 700 t.

La performance de la Côte d’Ivoire a été plutôt décevante avec une baisse de 11% de ses volumes acheminés vers l’Inde entre janvier et mai 2018 par rapport à 2017, à 41 283 t, soit quasiment le même tonnage que sur les 5 premiers mois de 2016. La baisse est encore plus forte vers le Vietnam, avec -18% à 66 452 t (81 518 t en janvier-mai 2017 et 54 418 en janvier-mai 2016). Les chiffres ne sont pas disponibles pour le Brésil.

Egalement à la baisse, le Nigeria dont les ventes vers l’Inde ont baissé de 32%, à 12 303 t sur les cinq premiers mois de 2018 mais demeurent très supérieur aux volumes début 2016 (6 730 t).

Tous les autres pays d’Afrique de l’Ouest voient leurs ventes de noix de cajou brutes progresser vers l’Inde. Le Ghana passe devant la Côte d’Ivoire comme fournisseur, ses exportations bondissant de 71% sur les cinq premiers mois de 2018, à 45 410 t contre 26 479 t et 11 813 t les deux années précédentes sur cette même période.

Le Bénin accuse une hausse de 42% à 10 593 t, parti de 646 t début 2016. Le Togo aussi s’affirme de plus en plus au fil des ans, ses exportations grimpant de 54% à 9 088 t début 2018, lit-on dans n’kalo. Le Burkina Faso n’est pas en reste, bondissant de 101%, à 4 950 t, la Guinée de 912% à 1 336 t, la Guinée Bissau de 173% à 577 t. Plus modestes, la Gambie enregistre une hausse de 4% de ses ventes à l’Inde, à 52 t, tandis que le Sénégal émerge comme fournisseur de New Delhi avec 63 t à son actif en début d’année.

Ailleurs en Afrique, les ventes de la Tanzanie vers l’Inde ont glissé de 14%, même si ce pays demeure le fournisseur leader parmi les pays africains avec 96 018 t expédiées début 2018. Le Mozambique enregistre aussi un recul majeur de 79% pour tomber à 10 097 t.  

Hors Côte d’Ivoire, notons que le Vietnam importe essentiellement du Cambodge (95 115 t +6%) et d’Indonésie ( 7225 t, -43%), toujours selon Rongead.

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *