21 juin 2019 - 17:46 |

Vers une prochaine révision de la production de cacao au Nigeria ?

Inquiétude chez les agriculteurs nigérians de cacao. Le Nigéria, quatrième producteur mondial de cacao, fait face à de fortes précipitations et à peu d’ensoleillement qui font craindre l’apparition de la maladie du "swollen shoot". Les agriculteurs craignent tant pour la taille de fèves que pour la moisissure qui pourraient endommager la production de cette saison, souligne Reuters.

Sayina Riman, président de l'Association du cacao du Nigeria (ACN) déclare : « Le swollen shoot est en train d'arriver » et rappelle que les cacaoyers sont soumis à un équilibre délicat : peu de pluies et ils fanent, trop de pluies et les maladies apparaissent. Une situation qui fait baisser les prix du cacao nigérian. Alors que le prix à la tonne s’élevait à 850 000 nairas en janvier, elle coûte à présent 720 000 nairas ($ 2353).

Rappelons que la production de la saison dernière s’élève à 250 000 tonnes (t), et que l'Organisation internationale du cacao (ICCO) a prévu une production en baisse à 245 000 t pour 2018/19, alors que l’ACN prévoyait une augmentation de 30%.

Une production qui ne s’annonce pas très bonne et les prix en baisses ne force pas à l’optimisme. Mais il est possible que les nouvelles de l’Ouest redonnent le sourire aux agriculteurs nigérians. Alors que le Ghana et la Côte d’Ivoire se sont mis d’accord pour imposer un prix plancher à $ 2 600 la tonne (voir nos informations), et au président de l’ACN de se montrer prêt à discuter des prix avec les deux leaders mondiaux lors de la prochaine réunion de l'ICCO en septembre en Côte d'Ivoire. Une réunion qui se présente déjà comme historique et passionnante.

 
Mots-clés: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +