21 juin 2021 - 17:28 |

Elisabeth Claverie de Saint Martin à la tête du Cirad

Normalienne et énarque, Elisabeth Claverie de Saint Martin est la nouvelle présidente-directrice générale du Cirad. Nommée en Conseil des ministres en date du 16 juin, elle succède Michel Eddi, dont le deuxième mandat a pris fin.

Jusqu’à sa nomination, Elisabeth Claverie de Saint Martin, elle directrice générale déléguée à la recherche et à la stratégie du Cirad depuis 2018. S’inscrivant dans la continuité de de la politique insufflée par Michel Eddi, elle fixe trois caps pour la recherche.  Outre celui de renforcer la production de connaissances et leur impact dans les domaines de la santé, de la biodiversité et du climat, elle propose aussi d’accentuer les partenariats entre les chercheurs du Nord et du Sud, aussi bien en France qu’en Europe, indique le communiqué du Cirad. En France, elle souhaite renforcer les liens avec l’INRAE, à travers la mise en œuvre du plan d’action pour l’Afrique et l’élaboration d’une feuille de route pour le bassin méditerranéen,  mais aussi avec l’IRD  ainsi que l’Institut Pasteur et l’Inserm.

Elisabeth Claverie de Saint Martin souligne : « la mission du Cirad est très actuelle et répond à de fortes attentes sociétales : contribuer à un monde plus durable avec des systèmes agricoles et alimentaires qui produisent une alimentation saine, rémunèrent décemment les producteurs des pays tropicaux et méditerranéens et les accompagnent face aux changements globaux. Tout cela, en préservant les ressources naturelles. »

Elisabeth Claverie de Saint Martin a commencé sa carrière comme chercheuse en microéconomie. Intégrant la fonction publique en 1993, son parcours deviendra ensuite très vite interministériel en travaillant sous l’autorité directe de trois ministères français (Finances, Recherche, Affaires étrangères) ainsi qu’au service d’un gouvernement étranger (Espagne).

A partir de 2013, elle devient conseillère principale pour la France auprès de la Banque mondiale et du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington DC. En 2016, elle revient en France et devient directrice adjointe du développement durable de la direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international au ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +