21 septembre 2018 - 13:35 |

Cacao certifié : l'aveu d'échec de Mars

Constatant qu'après des années d'actions dispersées de la part de l'agro-industrie du chocolat et de la confiserie,  on est quasiment toujours face au même niveau de pauvreté, de déforestation et de travail des enfants dans les filières cacao, le géant américain Mars Wrigley Confectionery a annoncé mercredi revoir sa politique d'approvisionnement.

Mars est parti du constat que la chaîne d'approvisionnement du cacao a été "brisée" et a lancé une nouvelle stratégie durable. Il met $ 1 milliard sur la table sur 10 ans pour parvenir, d'ici 2025, à un approvisionnement à 100 en cacao "sourcé responsable", le géant annonçant vouloir aller au-delà de son objectif précédent du 100% certifié d'ici 2020.

En d'autres termes, la certification du cacao ne suffit plus si on veut faire bouger les lignes. Selon John Ament, vice-président mondial du cacao chez Mars, "La chaîne du cacao, telle qu'elle fonctionne aujourd'hui, est brisée. Il est temps de reconnaître ceci et de construire un nouveau modèle et une nouvelle approche qui se focalise à mettre le planteur en position centrale."

La Conférence cacao à Berlin a porté ses fruits

Ce cacao "sourcé responsable" lancé par Mars implique, entre autres critères, une traçabilité parfaite pour s'assurer que la culture n'engendre aucune déforestation, et sera estampillé par un vérificateur tiers.

Actuellement, 50% du cacao que Mars achète est certifié selon des schémas tels que Rainforest Alliance et Fairtrade.

Les Cassandres auront tôt fait de dire que Mars révise sa stratégie car elle ne pourrait peut-être pas atteindre les 100% certifiés d'ici 2020. C'est-à-dire demain… Mars, comme les autres multinationales de la confiserie, s'étaient vu rappeler à l'ordre fin avril à Berlin lors de la Conférence mondiale du cacao (lire nos informations du 23 avril 2018 et  du 26 avril 2018).

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +