21 novembre 2022 - 07:28 |

Un projet de budget pour l'agriculture au Bénin en hausse de 13,5% en 2023

Au Bénin, le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche Gaston Cossi Dossouhoui a présenté jeudi à la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale son projet de budget 2023. Il serait en forte hausse, de l’ordre de 13,5%, par rapport à 2022. Un budget de FCFA 99 758 217 610 (€ 152, millions) contre FCFA 87 895 920 000 pour 2022, soit un accroissement de 13,5%, selon le communiqué du gouvernement.

 

"L'accent sera mis sur les investissements qui représentent 66% du budget global, le renforcement de la résilience des exploitations agricoles ; les investissements pour la facilitation de l’accès aux facteurs de production ; la réalisation et la mise en valeur des aménagements hydroagricoles pour booster la productivité des filières en vue de saisir les opportunités de marché et créer la richesse aux agriculteurs ainsi que pour le pays et l’intensification de la mécanisation agricole", a indiqué le ministre.

 

Il entend intensifier la digitalisation des chaînes de valeur, promouvoir l’agroforesterie,  faciliter l’accès à coûts réduits aux aliments de volailles et de poisson, introduire de nouveaux géniteurs et mettre en place des infrastructures, matériels et équipements pour la sédentarisation des troupeaux de ruminants, l’assurance de la santé animale et le développement des aqua-pôles, a-t-il précisé.

 

Pour le seul volet agriculture, trois projets figurent dans le Programme d’investissement public. Il s’agit du programme de développement des chaines de valeur agricoles notamment le développement de la culture du riz et du maïs dans 16 communes pour un coût de FCFA 11,5 milliards. Deuxièmement, les communes de Borgou, Donga et des Collines bénéficieront d’une aide particulière au développement de la productivité agricole et des revenus des exploitants pour une enveloppe de FCFA 24,46 milliards sur financement de l’Agence française de développement (AFD). Enfin, le troisième volet porte sur le développement du Système moderne d’enquêtes statistiques agricoles et nutritionnelles (SysMESAN) pour FCFA 4 milliards.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +