21 décembre 2018 - 14:05 |

Naissance de l’interprofession de la banane au Sénégal

L’Interprofession nationale de la banane au Sénégal est sur les rails. Elle a tenu hier son Assemblée générale constitutive à Dakar dans les locaux de l’Institut de technologie alimentaire (ITA) organisée sous la houlette de l’Union nationale des acteurs de la filière banane au Sénégal (UNAFIBS) avec l’appui du Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) et de l’ONG Rikolto.

 

L’interprofession est composée d’un collège national des producteurs et un des commerçants. Mamadou Omar Sall a été porté à la tête de l’Interprofession et du bureau composé de six membres. Mamadou Omar Sall, conseiller spécial du président de la République et président du Collectif régional des producteurs de banane de Tambacounda (Corprobat) avait été nommé à la tête du Collège national des producteurs de la banane en décembre 2017. Il est aussi le plus grand producteur de banane de la région de Tambacounda, qui représente 80 % de la production nationale de banane.

Alors que la production nationale de banane se situe autour de 30 000 tonnes par an, le Sénégal ambitionne de la doubler pour être autosuffisant. Pour y parvenir un Programme national de développement de la filière banane du Sénégal (PNDFBS) a été mise en place (voir Le Sénégal mise sur la banane). Un objectif réaffirmé lors de l’Assemblée générale par le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, Tidiane Sidibé, qui a rappelé que le gouvernement avait engagé FCFA 2,5 milliards en 2018 dans la filière.

Parmi les freins au développement de la filière identifiés figurent les contraintes de conditionnement et de logistique – on estime à plus de 25% les pertes sur les lieux d’exploitation – et l’accès à l’eau.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +