22 janvier 2013 - 00:00 |

L’appétit de la Chine pour les produits agricoles

Hors coton, l’Afrique est peu présente


(21/01/2012) L’appétit de la Chine pour les matières agricoles ne se dément pas. Les importations de maïs et de riz ont atteint des records historiques en 2012, respectivement en hausse de 197% et de 305%. Tandis que celles de blé se sont élevées à leur plus haut niveau depuis 2004. La Chine est devenu en 2012, pour la seconde année, un importateur net de riz, blé et maïs. La hausse des importations de blé et de maïs est soutenue par la production d’aliments pour le bétail avec une demande en viande robuste ainsi que la volonté de Pékin de constituer des stocks de maïs quand les pris sont bas. Afin de soutenir ses agriculteurs, la Chine a fixé un prix minium d’achat des céréales qui était plus élevé que les internationaux sur le premier semestre 2012. Avec la hausse des prix internationaux, suite à la sécheresse qui a frappé les principaux exportateurs, les importations chinoises ont toutefois diminué sur le deuxième semestre.
Pour les produits tropicaux, les importations de café sont en hausse de près de 34% en 2012 par rapport à 2012 à près de 58 000 tonnes avec comme principaux fournisseurs, le Vietnam (69%), l’Indonésie (17%). Les importations de cacao ont reculé de 13,5% à 33 696 tonnes. Le Ghana est le premier fournisseur, représentant 36% des importations, mais ses exportations ont chuté de 25% par rapport à 2011. L’Equateur et l’Indonésie représentent chacun environ 18% des importations chinoises. En revanche, les importations de produits chocolatés progressent de près de 25% à 39 000 tonnes.
Les importations de caoutchouc naturel ont faiblement progressé, +3,64% à 2,2 millions de tonnes (Mt), la Thaïlande (55%) et l’Indonésie (18%) sont les principaux fournisseurs. La Côte d’Ivoire a exporté 5 636 tonnes vers la Chine, en baisse de 66%) et le Cameroun 4 696 tonnes en recul de 43%.
Sans surprise avec la politique de soutien à ses producteurs de coton et de reconstitution de sa réserve nationale menée par Pékin, les importations de coton ont bondi de près de 53% en 2012 à plus de 5,1 Mt. Mais cette hausse n’a pas profité au continent africain, dont la part demeure autour de 10% avec 529 178 tonnes en 2012. Les principaux pays du continent qui exportent vers la Chine sont le Mali (19,2%), le Burkina Faso (17,3%), le Cameroun (12,7%), le Bénin (10%), la Côte d’Ivoire (6,5%), la Zambie (6,2%) et le Zimbabwe 5,6%. Les principaux fournisseurs de coton à la Chine sont en 2012 les Etats-Unis et l’Inde quasiment à part égale représentant chacun environ 27% des importations, puis l’Australie avec 16%. Après le continent africain (10%) se situe le Brésil et l’Ouzbékistan avec chacun environ 6%.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +