22 janvier 2018 - 16:00 |

Le code forestier du Sénégal sera révisé

A la suite de l’attaque criminelle perpétrée par une bande armée début janvier dans la forêt de la  région de Ziguinchor en Casamance, qui a causé la mort à 14 bûcherons, le président Macky Sall a demandé lors du conseil des ministres de « suspendre jusqu’à nouvel ordre toutes les autorisations de coupe de bois et de procéder sans délai à la révision du code forestier ».

Depuis plusieurs années, l’exploitation illégale du bois et le trafic d’essences rares, en particulier le bois de Vène, interdit à l’exportation, sévissent en Casamance, la région la plus boisée du Sénégal.

« Le Sénégal a perdu plus d'un million d'arbres depuis 2010 tandis que les exploitants basés en Gambie ont empoché près de FCFA 140 milliards en exportant ce bois vers la Chine, où la demande de meubles a explosé ces dernières années»,  avait déclaré l’année dernière Haidar El Ali, écologiste et ancien ministre de l’Environnement lors d'une conférence de presse à la suite de la diffusion d’une vidéo filmée  avec un drone et  montrant le trafic de bois entre la Casamance et la Gambie.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +