22 février 2012 - 10:19 |

Le fruit de la passion dame le pion au maïs dans la vallée du Rift

Le coût croissant de la culture céréalière décourage certains agriculteurs

(22/02/2012)

Dans le North Rift au Kenya, un certain ombre de producteurs cesserait de produire du maïs pour se tourner vers le fruit de la passion. Une des raisons ? Le cout croissant de la culture du maïs du fait des intrants. En outre, le fruit murit en 9 mois et peut être récoltée jusqu’à quatre fois par an selon la pluviométrie ou l’existence ou non d’un système d’irrigation, selon nationmedia. Le Kenya agricultural Research Institute (Kari) a développé 6 nouvelles variétés à haut rendement, jusqu’à 50 t par hectare contre 20 à 25 t pour les variétés mauves traditionnelles, et résistants aux maladies.

Les fruits de la passion, dont les variétés mauves et jaunes sont les plus usuelles, s’exportent principalement vers le Royaume Uni et le reste de l’Union européenne, avec un marché croissant au proche Orient et une demande locale, dans le Nord Rift qui se développe ainsi qu’à Kampala en Ouganda.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +