22 février 2013 - 12:15 |

Le Soudan adopte les OGM

Bond de 26% des superficies en OGM en Afrique, selon l’ISAAA

Pour la première fois en 2012, le Soudan a planté des OGM, devenant ainsi le quatrième pays africain, après l’Afrique du Sud (2,9 Mha de maïs, soja et coton, soit +600 000 ha sur 2011), le Burkina Faso (300 000 ha de coton) et l’Egypte, a adopté les OGM. Le Soudan a ainsi ensemencé 20 000 ha de coton Bt en zones irrigué et pluviale. Quelque 10 000 producteurs y ont eu recours, chacun sur une superficie allant de 1 à 2,5 ha. Quant à l’Afrique du Sud, c’est sa 15ème année consécutive de croissance de ses superficies d’OGM. A noter que l’Egypte a planté moins de 50 000 ha de maïs BT l’année dernière, en nette baisse par rapport à 2011.
Au total, les superficies africaines en OGM atteignent 2,9 Mha en 2011/12 contre 2,3 millions en 2011/12, en progression de 26% sur un an, souligne le dernier rapport de International Service for the Acquisition of Agri- Biotech Applications (ISAA) publié le 20 février.
Pour la première fois depuis l’introduction des semences OGM issues des biotechnologies il y a presque deux décennies, les pays en voie de développement enregistrent une surface en hectares de cultures issues des biotechnologies supérieure à celle des pays industrialisés, respectivement 52% et 48%, souligne l’ISAAA. Les Etats-Unis demeure toutefois le plus grand producteur mondial avec 69,5 millions d’hectares, suivi du Brésil qui a planté 36,62 Mha, en hausse de 21% par rapport à 2011. L’ISAAA souligne que La Chine, l’Inde, le Brésil, l’Argentine et l’Afrique du Sud, qui, ensemble, représentent environ 40% de la population mondiale, ont planté 78,2 Mha équivalents à 46 %des cultures mondiales issues des biotechnologies en 2012.
Enfin, l engouement pour les cultures OGM ne se dément pas, les agriculteurs ont cultivé un record de 170,3 millions d’hectares de cultures issues des biotechnologies en 2012, en hausse de 6 pour cent par rapport à 2011.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +