22 mai 2015 - 00:00 |

Le cajou ouest-africain perd en puissance aux Etats-Unis et se ressaisit sur l'UE

La filière mondiale de la noix de cajou se porte bien. Les importations aux Etats-Unis et dans l'Union européenne (UE) ont augmenté de 10% par an ces deux dernières années, à mars 2015.

"Cette croissance équivaut à un besoin d’environ 25 000 tonnes (t) d’amande (75 000 t de noix brute) supplémentaires par rapport aux années passées qui s’ajoute à la croissance de la demande en Inde dont le volume est estimé à peu près identique", constate les spécialistes n'kalô dans le Bulletin mensuel en date du 19 mai.

Le Vietnam et l'Inde sont les deux principaux fournisseurs des Etats-Unis et de l'UE, avec un total cumulé de ces deux origines asiatiques respectivement de 122 526 t et de 90 643 t vers ces deux destinations entre avril 2014 et mars 2015.

S'agissant des pays d'Afrique de l'Ouest, on note une très forte progression des importations d'amandes de cajou de la Côte d'Ivoire, donc en flux directs, de +5% vers les USA (à 3 255 t) et de +37% vers l'Europe (1 999 t). Le Bénin fait un véritable bond, en progression de 48% sur les Etats-Unis (à 664 t) et de 95% vers l'UE (à 281 t).

Beaucoup moins performant, le Ghana enregistre une véritable chute de ses ventes, avec -21% sur les Etats-Unis, à 923 t, et -50% vers l'UE, à 285 t. La performance du Nigeria sur les USA est médiocre, avec -80% à 95 t, mais en progression (+11%) à 412 t sur l'UE. Le Togo voit ses ventes baisser de 12% outre-Atlantique, à 217 t, tandis que la Guinée chute de 55% à 57 t. Sur l'UE, on voit apparaître ces pays comme nouveaux fournisseurs, avec 199 t du Togo entre avril 2014 et mars 2015, 16 t de Guinée, 17 t de Gambie et 93 t de Guinée-Bissau.

A contrario, les ventes du Burkina sur l'UE baissent de 24% à 544 t et augmentent de 12% vers les USA, à 477 t.

Les approvisionnements du marché des Etats-Unis en amandes de cajou d'Afrique de l'Ouest ont baissé de 5,5% entre avril 2013/mars 2014 et avril 2014/mars 2015, passant de 6 022 t à 5 688 t; leur place relative par rapport aux autres fournisseurs s'est effritée, représentant 4% du total importé aux USA en 2014/15 contre 4,4% un an auparavant.

Quant à l'UE, ses importations d'Afrique de l'Ouest ont fait un bond de 18%, de 3 262 t à 3 846 t, mais l'Afrique de l'Ouest a perdu du terrain face à ses concurrents car elle ne représente que 3,7% de l'approvisionnement global européen contre 4% en 2013/2014, selon les chiffres rassemblés dans n'kalô.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +