22 août 2016 - 12:45 |

Bilan décevant de la campagne coton en Afrique de l'Ouest

La production de coton-graine au Burkina Faso, au Mali, en Côte d'Ivoire, au Sénégal et au Tchad a chuté de 16% sur la campagne 2015/16 par rapport à la précédente (1,6 millions de tonnes -Mt), à cause de pluies tardives en début de campagne et trop fortes en fin de campagne. Les rendements ont donc baissé. Une baisse d'une ampleur qui a surpris les observateurs puisque cette récolte serait aussi en recul de 5% par rapport aux prévisions du département américain de l'Agriculture (USDA), selon ses derniers chiffres et analyse.

En revanche, l'USDA estime que la campagne 2016/17 enregistrerait un bond de 24%, à 1,9 Mt. Mais là encore, la saison des pluies a pris du retard et l'USDA s'attend donc à devoir réviser à la baisse ses estimations.

Une campagne 2016/17 sans OGM au Burkina

Le Burkina Faso n'aura produit que 581 000 tonnes (t) de coton graines durant la campagne 2015/16,  soit 7% en-deçà des objectifs gouvernementaux initiaux et 5% en-dessous des prévisions de l'USDA, à cause de pluies tardives et erratiques en 2015/16.

La campagne 2016/17 s'annonce plutôt bonne s'agissant des conditions météorologiques, mais particulière car le litige avec le groupe Monsanto concernant le coton OGM n'étant pas résolu (lire nos  informations), les cotonculteurs n'ont pas planté de coton Bt. D'ailleurs, Wilfried Yameogo, le nouveau directeur général de la Sofitex, la plus importante compagnie cotonnière du pays, nommé en mars a pour mission principale la négociation entre les trois sociétés cotonnières du pays (Sofitex, Socola et Faso Coton), les producteurs et Monsanto.

La récolte au Burkina est attendue à 750 000 t en 2016/17grâce aux bonnes pluies durant les travaux de plantation sur 751 000 ha.

A noter que le prix des intrants, comme le prix du coton bord champ, demeure inchangé par rapport à 2015/16.

Une campagne décevante partout

Au Mali, la campagne a également été décevante avec seulement 513 553 t récoltées, en baisse de 2% par rapport aux prévisions de l'USDA. Et le manque de pluies au début de la campagne 2016/17 laisse sceptique quant à la possibilité pour le pays d'atteindre son objectif de 650 000 t, l'USDA l'estimant plutôt à pas plus de 600 000 t. Pourtant, le prix au producteur a été relevé de 5%, à FCFA 250 le kilo (€ 0,38, lire nos informations) et le nouveau directeur général de la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT), Modibo Kone, en poste depuis décembre (lire nos informations), a annoncé un bonus de FCFA 2,7 milliards ainsi que des instants subventionnés aux planteurs.  aussi un nouveau directeur général depuis décembre 2015

La Côte d'Ivoire n'a pas, non plus, enregistré une bonne campagne cotonnière 2015/16, poursuit l'USDA dans son rapport. Le pays n'a produit que 310 000 t, en chute de 31% sur la campagne précédente, et 2% de mois que les prévisions de l'USDA. Les 400 000 t devraient être atteints en 2016/17, estime l'USDA.

Le manque de pluies au Sénégal a réduit la période de semis à 15 jours contre 45 habituellement au début de la campagne 2015/16, ce qui a constitué la raison majeure de la chute de 35% de la production, à 20 300 t, par rapport à la campagne précédente.  Par rapport aux prévisions de l'USDA, la chute est encore plus drastique, de l'ordre de 63%. Les rendements n'ont été que de 0,683/ha.

Les pluies sont encore très tardives pour cette campagne 2016/17. A mi-juillet, seulement 52% des semis étaient réalisés. Le Sénégal a pour objectif de produire 25 000 t mais l'USDA prévoit que la récolte sera similaire à celle de 2015/16. Le prix des intrants devrait demeurer inchangés alors que le prix au producteur n'a pas encore été fixé.

Le Tchad ne devrait produire que 149 000 t en 2015/16 qui s'achève, en baisse de 16% par rapport aux prévisions de l'USDA. Celle sur 2016/17 a plutôt bien démarré, avec de bonnes pluies, et la production pourrait atteindre les 180 000 t, estime l'USDA alors que le gouvernement a pour objectif 200 000 t. La superficie serait en hausse de 24%, à 276 000 ha. Les prix demeurent inchangés par rapport  la campagne 2015/16, à FCFA 240 par le prix bord champs, FCFA 16 000 l'engrais, FCFA 15 000 pour l'urée.

 

Afrique de l'Ouest : situation et prévisions cotonnières 2015/16 et 2016/17

 Production (milliers tonnes

Prix officiel bord champ 1ère qualité FCFA

Superficies 1000 ha Stocks d'ouverture 1000 bales 480 lb
 2014/152015/162016/172015/162016/172015/162016/17
Burkina710581750235235663260
Mali548513600237.5250545438
Côte d'Ivoire450310400235/402174
Tchad14214918024024029251
Sénégal262020255/306
Total1 8761 5731 950    
Source : USDA, 2016 West Africa Cotton and Products
Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +