22 août 2017 - 18:30 |

Dekeloil a démarré sa deuxième unité de palmier à huile en Côte d’Ivoire

Fin juillet, DekelOil a démarré sa deuxième unité de palmier à huile en Côte d’Ivoire à Guitry. Comme pour son premier projet totalement opérationnel à Ayenouan, le site de Guitry sera développé selon un modèle d’intégration verticale allant de la pépinière à irrigation et fertilisation informatisées d’une capacité de 1 million de plantes par an en deux cycles à l’usine de production d’huile de palme brute avec une capacité de traiter 15 à 30 tonnes par heure de régimes. Dekeloil a obtenu les droits pour planter des palmiers à huile sur une superficie d’environ 24 000 hectares, principalement sur d’anciennes plantations de cacao et palmier à huile.

Comme pour le site d’Ayenouan, l’entreprise ne se contentera pas de ses propres plantations et s’approvisionnera auprès des petits exploitants locaux. Toutefois, souligne Dekeloil les plantations villageoises sont moins développées à Guitry quà Asyenouan, ce qui devrait militer la capacité de production de l’usine entre 15 et 30 000 tonnes d’huile de palme brute contre 70 000 tonnes à Ayenouan. Comme pour Ayenouan, tant pour les plantations que pour l’usine, l’entreprise vise une certification RSPO.

«Nous croyons que Guitry a le potentiel de devenir une opération beaucoup plus large et plus rentable que notre projet réussi à Ayenouan » a indiqué le directeur général Lincoln Moore.

Le coût de développement sur la première année sera de €250 000, financé en partie par les flux de trésorerie interne. Pour le financement à long terme, il sera recherché un partenaire. Dekeloil précise que les négociations sont en cours.

En dépit de la baisse des prix de huile de palme brute, Dekeloil a réalisé un chiffre d’affaires de €26,7 millions en 2016, en hausse de 13,7% par rapport à 2015 (€23,4 millions) grâce à une progression de 10,4% des ventes d’huile de palme brute à 39 498 tonnes (35 773 tonnes en 2015). Le prix moyen par tonne a diminué de 4,8% à €575 euros contre € 604 en 2015.  Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a progressé de 10,8% à €4,1 millions contre €1,3 millions en 2015 et le bénéfice après impôt s’est établit à €1,3 million contre €100 000 en 2015.

En outre, sur le premier semestre 2017, les ventes d’huile de palme brute et d’huile de palmiste ont progressé de 22,1% à €18,8 millions. En revanche, la production d’huile de palme brute est en recul de 5,6% à 117 706 tonnes par rapport au premier semestre 2016. Toutefois, le prix moyen de l’huile de palme brute a progressé de 30% à €707 la tonne.

Dekeloil est côté sur le Marché de l’investissement alternatif (AIM) sous marché du London Stock Exchange.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +