22 septembre 2016 - 10:30 |

Nèmè Bali, directrice des abattoirs du Togo : développer l'amont et transformer l'aval dans la filière élevage au Togo

(Suite du reportage Afrique, au Salon de l'élevage à Rennes, les 13 et 14 septembre 2016)

"Nous voudrions nous inspirer des performances de la Bretagne [...] afin de développer l'amont  et transformer l'aval" de la filière élevage au Togo, a expliqué à CommodAfrica Dr. Nènè H. Bali, directrice des abbatoirs nationaux à l'occasion du Salon de l'élevage (SPACE) à Rennes, en Bretagne, et membre de la délégation du Togo, invitée de Bretagne Filières dans le cadre du 2ème Feel Africa.

Si la filière volailles répond assez bien aux besoins locaux, en revanche, le Togo connaît un gap de 30 à 40% pour satisfaire sa demande en viande bovine. Quant à la filière porcine, elle est face à "des contraintes sanitaires" importantes, souligne la responsable qui est, par ailleurs, vétérinaire.

Le Togo dispose de ressources fourragères conséquentes et de compétences humaine en matière d'élevage. Mais il lui faut développer les abattoirs liés à une chaîne de froid performante.

Interview exclusive de CommodAfrica.

 

 

Filières: 
Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +