22 septembre 2017 - 17:00 |

Connaître les pesticides « naturels » à base de plantes en Afrique francophone

Recenser les plantes et huiles essentielles utilisées comme pesticides naturels pour protéger les cultures ou les denrées stockées contre les ravageurs ou les maladies en Afrique francophone c’est à quoi va s’atteler le projet Knowledge management on pesticides plants in Africa (Knomana). L’huile de neem, insecticide et acaricide, est un exemple parmi d’autres.

Lancé en juin par le CIRAD avec une équipe de 70 personnes, chercheurs et partenaires, Knomana se déplorera sur onze pays, dont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo en Afrique de l’Ouest. L’objectif est de rassembler, de formaliser et de compléter les informations déjà disponibles au sein d’une base de connaissances, précise un communiqué du Cirad. « Il existe peu d’études de validation scientifique sur cette question de même que les savoirs et les usages de ces plantes sont peu diffusés » remarque Pierre Silvie, entomologiste au Cirad et responsable du projet.

Cette base de données pourrait permettre de développer la production de ces pesticides, d’accroître leur usage et de contribuer au développement de l’agriculture biologique.

Pays: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +