22 novembre 2021 - 16:27 |

Des emballages innovants à partir de résidus de tomates fraîches

Des chercheurs de l'Institut d'Hortofruticulture Subtropicale et Méditerranéenne (IHSM) de La Mayora, à Malaga en Espagne, ont mis au point des bioplastiques à partir de restes de tomates qui présentent des propriétés similaires à celles des plastiques d'emballage commerciaux, mais qui se décomposent en un mois dans la mer. C'est un temps beaucoup plus court que les 450 ans nécessaires à la dégradation des plastiques dérivés du pétrole, rapporte FreshPlaza à partir du site d’information espagnole efeagro.com.

De la cellulose des feuilles, des tiges et de la peau des tomates en général jetées, les chercheurs ont créé un film ou une enveloppe plastique robuste et transparent qui peut avoir de multiples applications, a déclaré le chercheur Jose Alejandro Heredia.

Ces bioplastiques peuvent être hydrophobes, fluorescents, nacrés ou avoir différentes couleurs et nuances, en fonction de l'exposition à la lumière, explique notre confrère. De plus, ces bioplastiques peuvent également être utilisés pour fabriquer des « emballages intelligents » : s'il perd sa couleur initiale, cela signifie que le plastique a absorbé l'eau et qu'il commence à perdre sa structure et ses propriétés antioxydantes.

Ces plastiques peuvent également être utilisés pour recouvrir l'intérieur d'une boîte de conserve.

Il reste maintenant à créer les machines et qu’elles soient rentables.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +