22 décembre 2016 - 17:00 |

Le Cirad et la Fondation Avril marient céréales sèches et l'égumineuses en Afrique de l'Ouest

Une convention de partenariat scientifique sur 3 ans tendant à améliorer la résilience des agricultures familiales d’Afrique de l’Ouest par une approche agroécologique associant céréales sèches et légumineuses, a été signé vendredi dernier entre Michel Eddi, PDG du Cirad, et Philippe Tillous-Borde, président de la Fondation Avril

En effet, les associations ou rotations céréales/légumineuses offrent une réponse aux enjeux nutritionnels des populations par l’apport d’énergie et de protéines végétales, estiment les chercheurs. Elles répondent également aux défis de l’intensification écologique, en particulier pour l’agriculture familiale africaine, puisqu’elles permettent d’améliorer les rendements sans recours à des engrais supplémentaires, de protéger les sols et d’en améliorer la fertilité à travers notamment la fixation symbiotique de l’azote par les légumineuses et, plus généralement, les actions biologiques des champignons et bactéries du sol spécifiques des variétés cultivées.

Pour mener à bien ce projet d’un montant global de € 1,5 million, les partenaires s’appuieront notamment sur les organismes de recherche et de formation collaborant au sein du Dispositif en Partenariat Iavao (Innovation et amélioration variétale en Afrique de l’Ouest), souligne le communiqué diffusé aujourd'hui.

Dans un premier temps, deux modèles d’étude ont été retenus, associés chacun à un périmètre géographique présentant un climat sahélien : l’association sorgho/niébé au Nord du Burkina Faso et  la rotation mil/arachide dans la région de Niakhar dans l’Ouest du Sénégal.

 

Filières: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +