23 janvier 2019 - 14:12 |

Quelle incidence a le 'shutdown" aux Etats-Unis sur, par exemple, le marché mondial du cacao ?

Le "shutdown" de l'administration américaine depuis le 22 décembre dernier -il y a plus d'un mois maintenant- impacte les marchés de produits agricoles non seulement parce que les Etats-Unis sont un acteur majeur sur la scène mondiale agricole en tant que producteur/exportateur/importateur, mais aussi, -surtout- car certains rapports et statistiques ne sont plus publiés.

"L'impact du 'shutdown' est que des statistiques dont on se sert beaucoup, en l'occurrence le Commitment of Traders (COT) publié par le Commodity Future Trading Commission, n'est plus publié depuis un mois maintenant", souligne un trader cacao interrogé par CommodAfrica. "Ce rapport hebdomadaire donne l'état des lieux sur le marché à New York et renseigne sur les positions de chacun : est-ce que ce sont des commerciaux, des fonds spéculatifs, des indexes, etc. qui ont pris des positions ? Le rapport fait le point de la position de tous les acteurs de marché -si les fonds, par exemple, sont longs ou sont shorts- et détectent leur mouvements. Donc, on a cette statistique à Londres mais on ne l'a plus à New York depuis le début du 'shutdown'. Par conséquent, on n'a plus de visibilité sur la façon dont est structuré le marché américain. Cela rend un peu aveugle."

"C'est une statistique qui s'utilise individuellement pour chaque marché, à New York et à Londres, mais qui se raisonne aussi de façon combinée : on prend la position totale des marchés new-yorkais et londonien et on voir comment se positionne chaque acteur", poursuit-il.

"L'absence du COT pour New York ne nous empêche, cependant, pas de travailler", précise l'opérateur. "Les gens font des estimations de mouvements en fonction de comment évolue le marché. Lorsque les COT seront à nouveau publiés, soit ils seront conformes à ce que les gens avaient estimé et il n'y aura pas d'impact, soit tout le monde était à côté de la plaque et ça peut avoir des conséquences."

"Les COT sont régulés par l'équivalent aux Etats-Unis de l'Autorité des marchés financiers en France. Donc, comme ces agents ne peuvent pas valider les rapports pour cause de 'shutdown", ces rapports hebdomadaires ne sont pas publiés."

Plus de rapports de marchés mondiaux

Autre conséquence du 'shutdown', moins immédiate, est la non publication par le Département américain de l'Agriculture (USDA) de nombre de rapports, des rapports toujours très attendus par les marchés et qui, en outre, recèlent des informations précieuses en l'absence, dans nombre de filières, d'autres données statistiques.

Au fil des décennies, l'USDA a pris une place considérable sur le segment de l'information agricole statistique, non seulement pour les Etats-Unis mais aussi au niveau mondial. Parmi ces rapports figurent ceux  du Service agricole étranger (Foreign Agricultural Service, FAS) de l'USDA qui subissent le même sort. Ils portent sur des marchés importants pour les pays d'Afrique de l'Ouest comme le café, le coton, les graines oléagineuses, les fruits, les céréales, le sucre, les noix, la volaille, la viande, les produits laitiers, le poisson, les semences, les produits bio, l'horticulture, etc.

Hier, le secrétaire d'Etat à l'Agriculture, Sonny Perdue, a annoncé que tous les bureaux de la Farm Service Agency, soit quelque 9 700 agents, à travers le pays "rouvriront prochainement afin de fournir les services administratifs additionnels aux fermiers et ranchers durant cette période de défaillance de financement fédéral." Le "prochainement", c'est aujourd'hui. Mais cela ne porte que sur un service aux agriculteurs américains.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +