23 février 2022 - 15:35 |

Green Exchange, une bourse dédiée aux obligations vertes au Ghana

La première bourse dédiée aux obligations vertes, le Green Exchange,  va être mise en place à Accra au Ghana pour financer les projets environnementaux en Afrique via l’émission d’obligations vertes pour les entreprises et la négociation de ces titres de dette sur un marché secondaire pour les investisseurs, annonce Bloomberg. Elle devrait être opérationnelle d’ici le mois de juillet 2022.

L’Afrique, jusqu’à présent,  a eu peu recours aux obligations vertes comme source de financement. Seuls l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Nigeria ont émis des obligations vertes (Lire :  Access Bank au Nigéria émet avec succès les premières obligations vertes d’Afrique).   "Alors que l'investissement mondial dans les obligations vertes devrait atteindre $1 000 milliards d'ici la fin 2022, le marché africain ne représente que 0,4 % de la base du marché mondial des obligations vertes", a déclaré Orla Enright, cofondatrice de l’initiative avec Diana Boadu Amoatin.

L’objectif de Green Exchange est de lever $5 milliards d’obligations vertes d’ici 5 ans, en particulier au Kenya, Ghana et Nigeria,  pour financer notamment les énergies renouvelables – éoliennes, panneaux solaires – et des logements durables.

Cosmos Yopougon en Côte d’Ivoire à l’avant garde

Le propriétaire du centre commercial Cosmos Yopougon à Abidjan en Côte d’Ivoire, Emergence Plaza, a été précurseur dans ce domaine avec l’émission d’une obligation verte en août 2021. L’émission sursouscrite a permis à Emergence Plaza de lever $18,1 millions auprès du secteur privé. Il a utilisé le produit de son émission  pour refinancer la dette contractée lors de la construction du centre commercial.

« L'emprunt obligataire réalisé à Abidjan démontre que l'on peut mobiliser des fonds privés pour soutenir l’action climatique et le développement durable, y compris dans des pays où les marchés financiers doivent encore gagner en maturité » souligne la SFI.

 

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +