23 mars 2020 - 15:15 |

L'UEMOA et la BCEAO prennent des mesures face au coronavirus, sans citer l'agriculture

L'agriculture, curieusement, n'a pas été citée parmi les secteurs impactés négativement par le coronavirus par le Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) qui s'est réuni en session extraordinaire par visioconférence, vendredi.

 

"Le Conseil a examiné les répercussions économiques et financières de la pandémie mondiale due au Covid-19 sur les pays de l'UEMOA. Cette situation se traduira par une baisse de la croissance économique, une hausse du chômage et des impacts négatifs sur plusieurs secteurs d'activité, notamment le tourisme, le transport, le BTP, le commerce, l'industrie et le secteur financier", souligne le communiqué.

Pour sa part, la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO) a décidé samedi un certain nombre de mesures qui auront un impact sur les filières agricoles au même titre que les autres acteurs de l'économie. Ainsi, entre autres mesures, la BCEAO a décidé  d'augmenter les ressources mises à la disposition des banques afin de permettre à celles-ci de maintenir et d'accroître le financement de l'économie, soit pour cette première semaine FCFA 340 milliards ce qui porte le total du soutien à FCFA 4.750 milliards. Elle entend aussi élargir le champ des mécanismes à la disposition des banques pour accéder au refinancement de la Banque centrale ce qui permettrait la cotation de 1 700 entreprises privées dont les effets n'étaient pas acceptés auparavant dans son portefeuille.

A l'égard des PME/PME en particulier, la BCEAO a également invité les banques à utiliser les ressources disponibles sur le guichet spécial de refinancement des crédits accordés les PME/PMI, ainsi qu'adopter un "cadre adapté" pour accompagner les entreprises, en particulier les PME/PMI, affectées par les conséquences de la pandémie et qui rencontrent des difficultés pour rembourser les crédits. La Banque centrale invite aussi à un plus grand recours aux moyens de paiement digitaux pour mieux limiter les contacts et les déplacements. Enfin, il est rappelé l'importance d'approvisionner les banques en billets en quantité et en qualité suffisantes, pour assurer le bon fonctionnement des guichets automatiques.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +