23 juin 2015 - 00:45 |

Importation de riz : la Banque centrale du Nigeria hausse le ton

La Banque centrale du Nigeria pourrait cesser d'accorder des devises aux négociants pour l'importation de riz afin de protéger la production locale, rapporte Thisday. Ceci permettrait de préserver le niveau des réserves en devises du pays qui a baissé à $ 29,008 milliards au 18 juin contre $ 29,819 milliards le 18 mai.

En effet, la production nationale suffirait à satisfaire les besoins locaux, tant en volumes qu'en qualité, selon une tournée de responsables de la Banque centrale notamment dans la région de production de Kebbi.

Une tournée qui aurait permis aux fonctionnaires de constater que certains agriculteurs avaient obtenu des rendements records, de l'ordre de 7 tonnes à l'hectare (t/ha) alors que le rendement moyen est de 4,5 t/ha. Mais, en l'absence d'acheteurs pour écouler la marchandise, le gouvernement de l'Etat de Kebbi aurait mis sur la table 800 millions de nairas (€ 3,5 millions) pour se porter à l'achat de 180 000 t de riz et l'entreposer afin de ne pas décourager les producteurs. Kebbi qui serait l'Etat de prédilection pour la culture du riz à l'échelle commerciale.

Dans d'autres Etats de la ceinture rizicole, dont les Etats de Jega et Yola-Augie, seulement 20% des 500 000 ha disponibles pour la riziculture sont cultivés actuellement.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +