23 juin 2015 - 01:15 |

L'Egypte fait sauter certains blocages à son développement agricole

L'Egypte a obtenu un prêt de € 50,20 millions de la Banque africaine de développement (BAD) pour développer son Programme national de drainage (NDP). Il s'agit plus précisément de développer son système d'irrigation mais aussi d'éviter la salinisation et la submersion, selon northafricapost.

Ce projet, soutenu également par la Banque mondiale, la KfW allemande, la Banque européenne d'investissement, l'Islamic Development Bank et l'Union européenne,  a pour objectif d'accroître de 15 à 21% la productivité des récoltes visées. Il a été calculé aussi que cela boosterait de 40% les revenus d'une ferme moyenne d'un hectare, sans oublier l'impact sur la sécurité alimentaire et la pauvreté.

Plus précisément, ce projet permettra de construire et de réhabiliter le drainage en surface et sous terre sur quelque 125 000 ha et rendra cultivable des terres dans l'East Delta, Middle Delta, West Delta, Middle Egypt et Upper Egypt.

Parallèlement, le conseil des ministres a donné son feu vert a un projet de loi modifiant la loi sur le développement du Sinaï. Selon le porte-parole du gouvernement, Hossam el-Qaweesh, l'amendement permettra d'éviter un certain nombre de conflits avec les investisseurs et portera la clause d'usufruit à 50 ans contre 30 auparavant, avec une possibilité de l'étendre jusqu'à 75 ans, assortie de clauses successorales.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +