23 juin 2015 - 01:30 |

Les opérateurs ivoiriens armés face aux obstacles au commerce

La Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI​)​ a tenu la semaine dernière, à Bouaké, un atelier sur le mécanisme d’alerte aux obstacles au commerce (MAOC), initiant les opérateurs à sa plate-forme électronique lancée par le Centre du commerce international (ITC, OMC/Cnuced) de Genève pour simplifier les opérations d’importation et d’exportation. Une plate-forme déjà expérimentée à Abidjan.

Le dispositif est représenté par un comité national de surveillance des obstacles aux commerces dirigé par le ministère du Commerce et comprend l’ensemble des structures présentes à l’export-import, selon l'AIP. La plate-forme électronique est administrée par la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire.

Lorsqu’une entreprise rencontre des difficultés dans ses opérations d’importation ou d’exportation, elle va sur cette plate-forme électronique pour signifier l’obstacle auquel elle est confrontée. Le comité de surveillance est alors saisi et intervient pour lever cet obstacle.

"Ce mécanisme a été mis sur pied à Abidjan et nous pensons qu’à Bouaké, la deuxième ville du pays avec beaucoup d’entreprises, il était important que nous venions pour donner cette formation afin que ces entreprises puissent bénéficier de cet outil", a déclaré Yao Germain, directeur des études et de l’information économique de la CCI-CI.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +