23 juillet 2010 - 00:00 |

La Chronique Matières du Jeudi

L’huile de girofle à $ 10

(23/07/10)

Cacao. Les cours du cacao ont fortement chuté en début de semaine et la tendance sur le marché mondial du cacao est très incertaine, souligne un trader. « Mais globalement, nous demeurons haussier. » L’échéance juillet a expiré la semaine dernière et le marché accuse toujours un fort déport, l’éloigné étant moins cher que les positions rapproché

Café. C’est une semaine calme encore pour le café avec quelques signes de faiblesses sur les marchés à terme. La position rapprochée pour les Arabica à New York baisse pour la première fois depuis longtemps suite à des liquidations car le marché à du mal à se maintenir au dessus de 165 cents la livre. A Londres, l’écart entre septembre et novembre est repassé à $ -20 , un signe selon lequel le marché est plutôt baissier. Pour l’instant , chaque fléchissement du marché suscite des achats, soit de la part des industriels qui ont besoin de s’approvisionner à cour terme, soit des fonds qui défendent leur position. L’avenir reste incertain : tout dépend de la capacité des fonds à soutenir le marché.
Sur le marché physique, on retrouve le même scénario que les semaines précédentes, avec une activité basée sur la politique de la « main à la bouche » et avec quelques affaires sur l’éloigné pour profiter de la baisse des différentiels sur la fin de l’année et 2011. En Robusta, seule les moins bonnes qualités arrivent à se traiter. Les acteurs du marché restent prudents dans les prises de position, en attendant d’y voir plus clair.
Quant aux différentiels, on ne note pas de mouvements majeurs : seul le Brésil se manifeste agressivement pour le second semestre.

Huile de girofle. Alors qu’en mars-avril, nombre d’observateurs pensaient que la situation sur le marché de l’huile de girofle de Madagascar allait s’améliorer, il n’en est rien. Elle s’est même plutôt aggraver, note Emmanuel Née de la société Sivanil. Trois à quatre transporteurs habituels ont décidé de suspendre leur négoce, tandis que trios autres ont des difficultés majeures à obtenir de la marchandise pour honorer leurs engagements. En effet, les disponibilités en huile est très faible avec un prix bord champ au plus haut depuis au moins vingt ans, poursuit le trader, à quelque $ 10 FOB le kilo (MGA 1700).
La nouvelle récolte de clous de girofle devrait démarrer dans la deuxième quinzaine de septembre, voire début octobre. Aussi, la distillation des feuilles en huile va-t-elle être encore plus faible que maintenant. Les prix devraient donc demeurer très fermes jusqu’au mois de novembre au plus tôt s’agissant de l’origine Madagascar.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +