23 septembre 2013 - 00:00 |

Hors cacao, l'Afrique exporte peu de matières premières agricoles en Chine

 

Force est de constater qu’hormis le cacao, l’Afrique compte peu dans les importations chinoises des grandes matières premières agricoles que sont le café, le sucre, le caoutchouc naturel, le coton et donc le cacao (voir tableau en document joint).

Sur les 8 premiers mois de l’année, l’Afrique n’a représenté que 2% des importations totales chinoises de café, 8,5% de coton, seulement 0,8% pour le caoutchouc naturel et zéro pour le sucre seule l’île Maurice en ayant vendu et peu.

S’agissant du café, les deux premiers fournisseurs, l’Ethiopie et l’Ouganda, sont en retrait par rapport à la même période en janvier/août 2012, la Chine voulant visiblement diversifier ses sources d’approvisionnement. A noter que seule l’Afrique de l’Est exporte du café vers la Chine, et aucun pays d’Afrique de l’Ouest ou centrale.

L’Afrique est, de loin, la première source d’approvisionnement de la Chine en cacao. Si la côte d’Ivoire est loin derrière le Ghana, on note une remontée fulgurante d’Abidjan depuis le début de l’année. Le Cameroun monte également en puissance, avec toutefois des volumes qui demeurent modestes. Le Nigeria et le Togo sont en baisse.

L’île Maurice est le seul fournisseur de sucre africain à la Chine et ce, en très faible quantité.

On dénombre 11 fournisseurs africains de caoutchouc naturel à la Chine depuis le début de l’année, le Gabon entrant de plein pied sur la scène et prenant le premier rang des fournisseurs africains.

L’offre africaine en coton est encore plus diversifiée que pour le caoutchouc, même si elle n’atteint même pas 10% de l’approvisionnement global chinois. Si le Burkina Faso demeure le premier fournisseur africain de coton à la Chine, Ouagadougou est en perte de vitesse à l’instar de l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest. En revanche, le Mozambique, la Tanzanie, la Zambie, le Malawi, le Soudan, le Zimbabwe, et dans une moindre mesure, Madagascar, prennent leur envol.

Ironie du sort, on constate un peu d’exportations chinoises :

. de café vers l’Afrique du Sud (18 t) ;

. de produits chocolatés vers le Ghana (434 t, en hausse de 56% sur la même période en 2012), le Nigeria (612 t, +921%), l’Afrique du Sud (328 t, +5,37%), l’Egypte (378 t, +61%), le Bénin (425 t, +128%), l’Angola (187 t, mais en baisse de 69%), la Côte d’Ivoire (19 t, 36%), le Cameroun (5 t, -42%), le Kenya (35 t, +1%), le Togo (109 t, -12%), le Soudan (58 t, Reuters ne mentionnant pas la progression), vers la RD Congo (19 t, +211%), la Libye (26 t, +77%), le Liberia (27 t), Madagascar (107 t, +1340%), Sierra Leone (163 t, +26%) et vers Maurice (3 t,-69%). Ceci représente un total de 2935 t de produits chocolatés qui ont été exportés de la Chine vers l’Afrique sur les 8 premiers mois de l’année ;

. de sucre vers l’Angola (3 t), vers l’Egypte (130 t, -74%), vers Maurice (4 t), vers la Tanzanie (2 t), la Libye (17 t) et l’Algérie (18 t).

Dans le PDF joint le détail par pays des importations chinoises de cacao, café, caoutchouc, coton et sucre

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +