23 septembre 2022 - 17:24 |

En Côte d’Ivoire, dans une filière en expansion, les producteurs de caoutchouc sont mécontents

L’Association des producteurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Apromaci) en marge de son conseil d’administration a relayé un certain nombre de difficultés que rencontrent les producteurs de caoutchouc alors même que la filière est en pleine expansion tant au niveau des volumes produits que des exportations (Lire : Les exportations de caoutchouc de Côte d’Ivoire ont bondi de 14,5% au 1er semestre 2022). La principale difficulté des producteurs est, selon l’association,  la mévente du caoutchouc car les producteurs n’ont pas accès aux usines.

Face à cette situation, le président du conseil d’administration de l’Apromaci,  Baroan Roland, a fait un certain nombre de proposition pour remédier aux difficultés de la filière.  Parmi celles-ci, la suspension pour une durée de quatre mois de la taxe de 1,5%   ainsi que la réduction du délai légal d’exercice d’une usine fixé à 16 mois, afin de permettre aux nouvelles usines de pouvoir acheter le caoutchouc. Si Baroan Roland est satisfait de la décision du Conseil  hévéa- palmier à huile d’accroître le quota à l’exportation à 270 000 tonnes, soit 120 000 tonnes de plus, il demande d’aller plu loin avec un quota de 350 000 tonnes.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +